Apple abandonnerait l'intégration d'une carte SIM à l'iPhone, mais peut-être pas à l'iPad

23 novembre 2010 à 13h36
0
00FA000000226872-photo-carte-sim-512-mo.jpg
Face à la grogne des opérateurs, Apple aurait finalement renoncé à son projet visant à intégrer une carte SIM à l'iPhone : une information communiquée par le Telegraph, qui souligne néanmoins que la firme de Cupertino n'abandonnerait cependant pas totalement l'idée.

Le mois dernier, plusieurs sources, dont Les Echos, indiquaient qu'Apple travaillait avec la société française Gemalto pour intégrer une puce SIM à son terminal. Une carte scellée n'appartenant à aucun opérateur qui aurait permis au consommateur de s'affranchir du traditionnel forfait auprès de l'un d'eux puisqu'Apple se serait chargé de tout.

Une possibilité qui, on s'en doute, n'a pas été du goût desdits opérateurs : aux Etats-Unis, Vodafone et O2 ont menacé de ne plus subventionner l'iPhone, et en France, Orange a également protesté. Gageons que ce ne sont sans doute pas les seuls puisque la pression a été suffisamment forte pour qu'Apple fasse machine arrière. Une victoire dont se félicitent les opérateurs cités par le Telegraph.

Pour autant, Apple ne semble pas avoir pour projet d'abandonner la technologie conçue avec Gemalto : le quotidien britannique rapporte que l'entreprise de Steve Jobs aurait pour projet de sortir une version de l'iPad comportant une carte SIM intégrée, et ce d'ici à la fin de l'année. Une rumeur qui, si elle venait à être officialisée, ferait sans doute grincer les dents d'Orange qui vient tout juste d'annoncer la subvention prochaine de l'iPad, une première en France.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top