Apple dépose un brevet de batterie à hydrogène pour ses MacBook et iPad

01 octobre 2020 à 10h07
7

Comme tous les constructeurs informatiques, Apple travaille sur différentes manières d'améliorer l'autonomie de ses appareils. Un nouveau brevet envisage l'utilisation de piles à hydrogène.

Le dépôt porterait ainsi sur une technologie qui existe déjà dans le domaine informatique, mais qui reste très peu utilisée.

Mettre les gaz sur les MacBook et iPad

Pour être plus précis, Apple affirme dans son brevet que le projet utiliserait « des piles à combustible à membrane échangeuse de protons », celle-ci se chargeant de convertir l'hydrogène en électricité. Le dépôt ajoute que ces nouvelles batteries pourraient alimenter un ordinateur pendant « des jours, voire des semaines sans faire le plein ».

© USPTO

En contrepartie, le principal défi (comme l'admet le texte lui-même) serait de rendre cette source d'énergie à la fois portable et plus rentable que de simplement brancher l'ordinateur sur une prise électrique.

Pour y parvenir, Apple n'exclut pas de renoncer à l'hydrogène au profit d'une autre source d'énergie. Le brevet signale que le système pourrait alors reposer sur « des piles à combustible à oxyde solide, des piles à combustible à carbonate fondu, des piles à combustible à méthanol direct, des piles à combustible alcalines et/ou d'autres types de piles à combustible ».

Un brevet et rien qu'un brevet

Directement dans le brevet, Apple avance des motivations notamment politiques à cette recherche de sources d'énergie alternatives pour ses appareils. L'enseigne déclare : « La dépendance continue de notre pays aux combustibles fossiles a forcé notre gouvernement à maintenir des relations politiques et militaires complexes avec des gouvernements instables au Moyen-Orient, et a également exposé nos côtes et nos citoyens aux risques du forage en mer ».

L'hydrogène est une piste déjà explorée depuis longtemps par les grands noms de l'informatique. En juillet, Microsoft l'a utilisé au cours d'un test d'alimentation de ses datacenters. Néanmoins, le développement nécessaire reste important, et le rôle effectif de l'hydrogène est toujours marginal.

Le brevet d'Apple, quant à lui, reste un brevet : rien ne prouve qu'il débouchera sur de nouvelles solutions d'alimentation pour les MacBook et les iPad.

Il y a encore quelques années, la marque à la pomme travaillait aussi sur un connecteur d'alimentation baptisé MagSafe. Cette connectique magnétique visait à éviter les accidents, mais fut abandonnée par la suite. Le brevet suggère aussi que la marque pourrait finalement y revenir.

Source : TechRadar

Modifié le 01/10/2020 à 10h10
7
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

ClipDrop, l'application qui copie-colle les objets réels dans Photoshop est disponible !
Corsair annonce un casque spécialement créé pour les Xbox Series X et S
Vie privée : le mythe d’Internet
AMD travaillerait sur un GPU Navi orienté crypto-monnaie
Ergo Series : LG lance ses moniteurs Nano-IPS haut de gamme et ergonomiques
Tesla : Les usines de Shanghai et Berlin livreront des Model Y dès 2021
On a testé pour vous : le recrutement de profils tech sur talent.io
Facebook lance sa fonction
Un CyberScore pour les plateformes numériques : l'audacieuse proposition de loi
La trottinette électrique Xiaomi Mi Electric Scooter Essential à 50€ moins chère
scroll top