En restructuration, Adobe va supprimer 750 emplois

09 novembre 2011 à 12h12
0
La société Adobe Systems est en pleine réorganisation. L'éditeur américain indique qu'il va devoir supprimer 750 postes aux Etats-Unis ainsi qu'en Europe et se prépare à une baisse de son chiffre d'affaires.

00C8000003716890-photo-adobe-sq.jpg
Adobe termine l'année dans la morosité. Après des rumeurs évoquant l'abandon du développement d'une version mobile de son lecteur Flash, la société précise qu'elle va devoir se séparer d'environ 7 % de son personnel. Les postes visés se situent aux Etats-Unis mais également sur le continent européen.

Ce virage aura un coût pour l'éditeur puisqu'il s'attend à devoir endosser une « charge exceptionnelle de restructuration » qui devrait osciller entre 87 et 94 millions de dollars. Du coup, le chiffre d'affaires du groupe devrait également subir les conséquences de ce plan. Adobe pourrait en effet voir sa croissance diminuer de quelques points même s'il prévoit une embellie et une croissance à deux chiffres d'ici 2013.

Par contre, Adobe ne donne pas de précisions quant aux divisions qui seront touchées par les suppressions de postes. La société basée à San Jose indique qu'elle dévoilera plus en détails son plan lors d'un rendez-vous avec les analystes financiers. En attendant, la bourse a déjà réagi et l'action Adobe a perdu 8,9 % quelques heures après cette annonce.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pub mobile : une croissance de 102% sur 3 mois en France
Le Samsung Galaxy Nexus sera commercialisé mi-décembre par SFR
Microsoft, AOL et Yahoo! confirment leur partenariat publicitaire
Les sites de paroles de chansons sous le feu de la justice
Le Royaume-Uni durcit les importations de CD, DVD, Blu-ray et jeux vidéo pour les sites marchands
Apple : Siri restera exclusif à l'iPhone 4S
ATC Mini : caméscope de poche léger et étanche chez Oregon
Facebook rachète la société Stobe, spécialiste des applications web
Sécurité : Imperva prépare son entrée en bourse
Adobe abandonne le lecteur Flash sur mobile (MàJ)
Haut de page