Telefonica, numéro trois européen des télécoms, pourrait supprimer 5 000 emplois

12 septembre 2019 à 06h26
0
telefonica-logo-couv.jpg
© Crédits photo : Telefonica

Le géant espagnol des télécommunications, Telefonica, a annoncé un plan de départs volontaires XXL, qui équivaudrait à la suppression de 20 % des effectifs du groupe.

Le communiqué presse de Telefonica, publié mardi, nous apprend que le groupe a lancé plan majeur de départs volontaires qui s'applique, en Espagne, à ces salariés âgés de plus de 53 ans. Le plan concernerait ainsi, selon un porte-parole du groupe, jusqu'à 5 000 salariés sur un total de 25nbsp;000 en Espagne.

Un plan coûteux, mais qui rapportera 220 millions d'euros par an au groupe

Outre la proposition de départ volontaire destinée à ses collaborateurs de plus de 53 ans, la multinationale espagnole compte proposer des formations au reste des salariés pour favoriser leur adaptation à la numérisation et à l'automatisation de ses activités. L'opérateur, qui a l'intention de doubler son budget de formation, va proposer à 6 000 de ses employés de participer à des programmes de requalification en y insérant les thématiques de la robotisation, de l'analyse, de la sécurité, du conseil en entreprise ou du développement web.


Le coût du plan de départs et de formation, avant impôts, est estimé, par Telefonica, à 1,6 milliard d'euros. Les économies annuelles moyennes, réalisées à partir de 2021 et concernant les dépenses directes, ont quant à elles été évaluées à 220 millions d'euros par la société.

Telefonica souffre de la concurrence et des investissements

Ce n'est pas la première fois que Telefonica procède à d'importantes coupes dans ses effectifs. En 2016, le groupe basé à Madrid avait lancé un autre plan volontaire, qui avait entraîné le départ de 6 300 salariés. Cela signifie que d'ici 2022, le groupe se sera peut-être séparé du tiers de ses employés exerçant de l'autre côté des Pyrénées.

Le temps sont durs donc pour le numéro trois européens des télécoms qui, officiellement motivé par la volonté de « qualifier des profils spécialisés en connaissances critiques afin d'avoir des talents internes différenciés », souffre de la concurrence, comme la plupart des opérateurs historiques, mais aussi des investissements colossaux réalisés tant en termes d'équipements (fibre, 5G, entretien du réseau...) que de contenus (3 milliards d'euros dépensés l'an dernier pour décrocher les droits de la Liga espagnole, le championnat de football). Présent dans une vingtaine de pays, Telefonica emploie aujourd'hui 120 000 personnes dans le monde.

Source : Bloomberg
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top