Gemalto progresse 11% en septembre, soutenu par le mobile

Thomas Pontiroli
25 octobre 2012 à 14h22
0
Tirée vers le haut par l'essor de la 4G et des paiements mobiles NFC, l'activité Mobile et Communication, qui pèse la moitié de Gemalto, a boosté les résultats de la société ce trimestre.

00C8000003669104-photo-gemalto-logo.jpg
Le spécialiste des puces et de la sécurité informatique Gemalto a communiqué le bilan financier de son troisième trimestre, et il est positif. Gemalto annonce un chiffre d'affaires plus important de 11% par rapport à la même période l'année dernière, soit 575 millions d'euros. Une croissance venue de toutes les régions, explique le groupe, et principalement d'Asie, où l'évolution a été de 21%, alors que la zone Europe, Moyen Orient Afrique, de même que l'Amérique, ont progressé de 9%.

La locomotive de cette croissance est la branche Mobile et Communication, la plus importante du groupe en termes de recettes puisqu'elle en représente la moitié, soit 283 millions d'euros ce trimestre. C'est 16% de plus qu'au troisième trimestre 2011, où Gemalto avait tiré 229 millions de cette division. La société tire cette croissance notamment du décollage des réseaux mobiles 4G et LTE et de la progression des paiements mobiles NFC, via son offre Trusted Service Management.

Sur le volet de la sécurité des transactions, Gemalto publie un chiffre d'affaires en hausse de 1% sur la période, à 146 millions d'euros. La branche sécurité, troisième activité du néerlandais, a crû fortement, de 22%, pour afficher des recettes de 98 millions d'euros. Une tendance soutenue par le déploiement de documents électroniques de la part d'institutions étatiques et par la demande plus forte des banques en solutions d'authentification pour leurs services de banque en ligne. Enfin la branche Machine-to-Machine a évolué de 3% sur un an pour un résultat de 48 millions d'euros provenant de plusieurs industries intégrant toujours plus de connectivités mobiles, explique Gemalto.

Pour l'ensemble de l'année 2012 Gemalto s'attend à voir toutes ses branches évoluer positivement, avec des revenus en baisse provenant des licences, et un effet de saisonnalité amoindri sur le mobile. Il s'attend à réaliser un profit de 300 millions d'euros.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

AMD : l'Adaptive Undervolting débarque sur les Ryzen 5000, vers des processeurs plus économes et durables
Selon Elon Musk, le Tesla Semi garantira 1 000 km d'autonomie en une charge
Comparatif des meilleurs casques bluetooth (2020)
IBM va supprimer jusqu'à 1385 postes en France, les syndicats demandent des réponses
L'UE sera auto-suffisante sur la production de batteries pour véhicules électriques dès 2025
Moins de 300€ la TV LED 43
Fujifilm présente le GFX100 IR, son nouvel hybride spécialisé dans la photo infrarouge
L'excellent smartphone Realme 6 se négocie à moins de 200€ avant le Black Friday
Oubliez les problèmes de WiFi avec le Répéteur WiFi+ ac de devolo
Discord double sa valeur en quelques mois, porté par les nécessités de communications liées à la COVID
Haut de page