Les "licornes" françaises du numérique retournent à New York

Thomas Pontiroli
04 juin 2015 à 16h12
0
Les 25 et 26 juin, Gaël Duval (JeChange.fr) emmènera la crème des start-up françaises à l'Axa Center de New York, afin de promouvoir la French Tech, pour la deuxième French Touch Conference.

Que retenez-vous de la première édition de la French Touch Conférence ?

Nous avons donné une impulsion. Notre but était de lutter contre le « French bashing » et de créer des ponts entre les écosystèmes et cela a marché. Plusieurs start-up ont pu lever des fonds suite à la première French Touch Conference en 2014, comme Selectionnist (un agrégateur de tendances de mode dans la presse) qui a obtenu 2 millions d'euros auprès d'Elaia Partners et du fonds new-yorkais Conegliano Ventures. L'application de gestion de photos Sharalike a aussi obtenu des fonds auprès d'un investisseur local, Breega Capital.


0230000008061242-photo-cyril-zimmermann-french-touch-conference.jpg
Intervention en 2014 de Cyril Zimmermann (Hi-Media), contre les clichés sur la France - Crédit : French Touch Conference.


Quelles sont vos ambitions pour 2015 ? Quel message voulez-vous porter ?

Cette année, on enfonce le clou. L'objectif est de promouvoir la créativité et l'innovation « à la française », en mettant en scène les meilleurs exemples de la réussite, les « licornes ». Comme Frédéric Mazzella, le fondateur du site de covoiturage BlaBlaCar, Ludovic Le Moan, qui a créé l'opérateur de l'Internet des objets Sigfox, Didier Rappaport, à l'origine de l'application de rencontre Happn, Quentin Sannié et ses enceintes connectées Devialet ou Laurent Allard, de l'hébergeur OVH, en train de s'implanter en Amérique du Nord.

Un concours de start-up, en partenariat avec Letitseed, récompensera des entreprises souhaitant se développer aux États-Unis et présentera des exemples des réussites fondées par des Français aux États-Unis.

Cette année, Emmanuel Macron sera présent. Que peut-il vous apporter ?

La présence du ministre de l'Économie, en plus de celle de la secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire fait passer la French Touch Conference dans une autre dimension. Qu'un projet privé soit soutenu ainsi par les pouvoirs publics lui donne beaucoup plus de visibilité. Notre discours s'inscrit de plus parfaitement dans la logique de l'An 2 de la French Tech du gouvernement, qui veut rendre les start-up visibles à l'international.

Reviens Léon, le French Tech Ticket... que pensez-vous de ces initiatives ?

Le but de « Reviens Léon » n'est pas de mettre au pilori ceux qui sont partis. Nous voyons qu'il y a deux générations d'entrepreneurs : ceux des années 2000, qui occupent de très hauts postes managériaux chez Facebook, Apple, etc. Et ceux d'aujourd'hui, comme Criteo, BlaBlaCar, et d'autres. Eh bien, eux, ont besoin de la première génération. Et pour le visa French Tech Ticket, nous allons bien sûr le promouvoir à New York.

Êtes-vous favorable à la taxation de la bande passante des « GAFA » ?

Je suis pour ! Les acteurs dominants comme les GAFA sont les plus gros consommateurs - ou plutôt ceux qui font le plus consommer de bande passante aux utilisateurs. On ne peut pas les laisser ne rien payer.

Les grands groupes ne sont-ils pas un pont naturel pour internationaliser les start-up ?

Ils le sont. Leur présence internationale les rend incontournables. Le problème est que les seuls partenaires qui soutiennent la French Touch Conference sont Axa, Air France et AccorHotels. D'autres grands groupes, comme Vivendi, pourtant leader mondial de la production de disques, et que nous avons contacté un nombre incalculable de fois, ne répondent pas présent. Je trouve cela déprimant qu'ils n'apportent pas leur soutien.

De quelle façon va évoluer la French Touch Conference à l'avenir ?

La principale actualité est l'organisation d'une autre conférence à Tel Aviv les 25 et 26 novembre. Encore une fois, nous voulons prendre les meilleurs et créer des ponts entre les différents écosystèmes du numérique.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top