Monster traque les bons profils sur Facebook

Thomas Pontiroli
16 juin 2016 à 16h10
0
Monster se met au ciblage par profil sur Facebook dans l'espoir que les candidats, au gré de leur navigation, tombent sur l'offre qui leur convient. C'est aussi une source de trafic pour le site.

Plutôt que d'empiler les offres d'emploi sur son site, Monster opte de plus en plus pour une diffusion maligne. Un an après s'être mis à les essaimer sur Twitter de façon ciblée, le site d'emploi passe la seconde en se lançant sur Facebook. Grâce aux Social Job Ads, le « jobboard » touchera les candidats potentiels directement dans leur fil d'actualités. Bien sûr le but est que ces offres soient en adéquation avec le profil professionnel des personnes.

Chaque offre se distingue par une photo, histoire de capter l'attention dans le flux, accompagnée de l'intitulé du poste, et immédiatement dessous, des principales compétences requises. L'offre est publiée au nom de la page de l'entreprise sur Facebook, que le candidat peut aimer, ou rejoindre afin d'obtenir des informations, et postuler.

Des tests concluants

Cela fait deux ans que Monster peaufine ce programme auprès d'entreprises aux États-Unis, au Canada ou en Grande-Bretagne. L'un des principaux enseignements qui en est ressorti est le taux d'engagement : 35 % des personnes exposées à un Social Job Ad et ayant consulté l'annonce, ont entamé une procédure pour candidater, sur le site de l'entreprise. En un an, Monster a ainsi vu le nombre de CV déposés sur son site grimper de 35 %.


0320000008475182-photo-monster-facebook.jpg


Pour Gilles Cavallari, président de Monster France ce dispositif constitue « une réelle valeur ajoutée quand on sait que les services recrutement déclarent manquer de temps, de ressources et d'outils d'automatisation pour accomplir leurs missions et que la moitié d'entre eux est consciente du rôle important que peuvent jouer les réseaux sociaux dans leur stratégie RH ». On peut seulement se demander si Facebook est le plus pertinent.

Comparé à LinkedIn, qui paraissait mieux indiqué, Facebook a l'avantage de toucher plus de monde, et de cibler ses membres plus finement. Ces derniers y passent aussi bien plus de temps que sur LinkedIn, dont l'usage est souvent assez froid (on y dépose son CV un jour, on l'actualise de temps en temps, et c'est tout). Sur Facebook enfin les membres peuvent, après tout, renseigner leur formation ainsi que leur profession. Sera-ce suffisant ?


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top