1 développeur sur 2 dit être mal payé, et vous ?

0

Dans une étude menée auprès de 702 professionnels du numérique, dont 54,4 % de développeurs et 13,4 % de lead développeurs, le site de recrutement JobProd veut mettre en évidence quelques tendances du secteur, dont le sentiment sur la rémunération. À la question « vous sentez-vous bien payé(e) actuellement ? », 22,4 % ont répondu « non, pas du tout » et 32,9 % « non, pas vraiment ». Donc 55,3 % pointent du doigt leur rétribution.

JobProd a aussi interrogé ce panel - évoluant à 36 % chez un éditeur de logiciel et 22 % en SSII ou cabinet de conseil IT - sur ce qu'il pensait du salaire horaire. Résultat, plus de trois quarts des répondants (76,3 %) sont satisfaits, contre 23,7 % de mécontents. En définitive, 38,2 % des personnes sondées se considèrent comme « plutôt bien payées », et à peine 6,6 % « très bien payées » - le panel intègre une minorité de profils senior.

Le Web paye plus que la SSII

Dans une autre étude, réalisée en 2015 et concernant 1 024 personnes, JobProd mettait en évidence que le salaire moyen de ce qu'il appelle un « tech » (un profil lié au numérique, mais majoritairement un développeur), est de 29 800 euros annuel en Province avec moins de 2 ans d'expérience, contre 33 900 euros en Île-de-France.


03E8000008430598-photo-femme-d-veloppeur.jpg
À expérience égale, le salaire d'une femme développeur avec 3 à 5 ans d'expérience est 10 000 euros inférieur à celui d'un homme - Crédit : Fotolia.


De 3 à 5 ans d'expérience, le salaire passe à respectivement 34 300 euros et 41 200 euros. Enfin, pour un profil ayant 6 à 10 ans d'expérience, le salaire dépasse 40 000 euros en Province, et approche 50 000 euros à Paris.

Si la distinction entre ces deux zones géographiques est classique, en raison de la différence de pouvoir d'achat, « il est intéressant de voir, si l'ont fait une moyenne des salaires, que les sites Internet payent le mieux, avant les éditeurs de logiciels », souligne JobProd. « Un profil IT évoluant dans le Web gagnera environ 10 000 euros de plus par rapport à une personne travaillant chez un éditeur de logiciel avec plus de 10 ans d'expérience. »

Les autres critères qui comptent

Autre remarque : les SSII « ne surpaient » pas les jeunes diplômés et les profils junior, « comme on pourrait le penser », affirme l'auteur de l'étude. Le salaire moyen d'une personne de 0-2 ans d'expérience se rapproche en effet fortement d'un salaire moyen à expérience égale chez un éditeur de logiciel - soit presque 35 000 euros.


Si environ un développeur sur deux estime ne pas être suffisamment rémunéré, cet aspect ne serait pas le plus important à leurs yeux, toujours selon JobProd. Le premier ? Le « challenge tech », arrivant à 22,5 %. Le second concerne l'environnement de travail (17,2 %). Suivent les possibilités d'évolution (11,9 %), l'équipe dans laquelle le collaborateur évolue (10,7 %) et le management (10,6 %). Le salaire n'intéresserait que 7,9 % des sondés.


Et vous, que pensez-vous de votre salaire ?



À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top