Alapage ferme définitivement ses portes

26 mars 2012 à 13h32
0
Fin de parcours pour l'un des pionniers du e-commerce à la française : le site Alapage.com a définitivement fermé ses portes lundi. Il renvoie désormais vers sa maison-mère, Rue du Commerce.

Lancé en 1996, Alapage faisait figure de précurseur sur le Web français, avec une offre qui dès le début accordait la part belle aux biens culturels. Repris par France Télécom en 1999, le site a connu des démêlés divers, notamment sur le plan financier.

Faute de rentabilité, Alapage est cédé au groupe RueDuCommerce en 2009, qui choisit de ne pas reprendre le stock, le personnel et les infrastructures logistiques. Le site évolue toujours sous sa propre marque, même si son offre repose désormais sur les biens et services du nouveau propriétaire.

05058192-photo-alapage-fermeture.jpg

Celui-ci a finalement choisi de mettre un terme au site et à la marque associée, préférant rapatrier cette offre de biens culturels sur son vaisseau amiral. « Ce transfert a pour objectif d'offrir une gamme de produits plus large grâce à l'appui d'un site généraliste qu'est RueDuCommerce. L'offre de produits culturels continuera donc de s'étoffer et de se développer au travers de nouveaux projets, notamment en direction de produits numériques », indique le groupe.

Une page d'accueil de transition a toutefois été conservée à l'adresse Alapage.com. On y lit notamment que les dernières commandes passées auprès de l'enseigne seront honorées comme si de rien n'était.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 8 plus rapide que Windows 7 ? Nos premiers tests !
Pair : pour les couples, un réseau social limité à 1 contact
Microsoft-Nokia : 18 millions d'euros pour le développement d'applications mobiles
Après Google, Microsoft veut aussi optimiser le protocole HTTP
Bluetooth : un nouveau profil pour partager son GPS
Atom : 4 cœurs et GPU d'Ivy Bridge pour le futur Valleyview ?
Propriété intellectuelle : AOL monétiserait 800 brevets
Facebook, les employeurs et la vie privée : des sénateurs US réclament une enquête
Vie privée : Apple renforce la sécurité de son App Store
Microsoft participe à la traque du botnet Zeus
Haut de page