Indiegogo : une assurance pour être remboursé

03 décembre 2014 à 16h05
0
Les investisseurs qui utilisent le site de financement participatif Indiegogo pourraient bientôt être remboursés s'ils ne reçoivent pas la compensation prévue en échange de leurs dons. La plateforme teste actuellement une assurance, afin d'apporter une solution à ce problème bien connu du secteur. Mais dans le même temps, le site augmente les risques que les investisseurs soient lésés.

L'un des plus importants sites de financement participatif aux côtés de Kickstarter, Indiegogo, teste une assurance optionnelle de 15 dollars pour les donateurs qui n'ont toujours pas reçu leur compensation 3 mois après la date de livraison estimée. Ceux qui y souscrivent pourront être directement remboursés.

Si Indiegogo commercialise bel et bien cette assurance, le site prendra en charge le remboursement des investisseurs. Une démarche à l'opposé de celle de Kickstarter qui, pour sa part, impose dans ses conditions d'utilisation que les initiateurs de projets remboursent eux-même les donateurs en cas d'échec après la levée de fonds.

0208000007791495-photo-indiegogo-assurance.jpg


Le test est actuellement mené sur la campagne du bracelet connecté de gestion du stress Olive, que les donateurs peuvent acquérir en compensation d'un investissement de 129 dollars. La société a confirmé l'information au site américain Techcrunch, en nuançant toutefois : « Indiegogo développe et teste régulièrement de nouvelles fonctionnalités pour répondre aux besoins des donateurs et des initiateurs de campagnes de financement. Ce premier test est, pour l'instant, limité à cette unique campagne ». En somme, rien ne garantit qu'à l'avenir, l'assurance soit déployée sur toutes les campagnes.

Une réponse à un problème bien connu

47% des projets portés sur la plateforme atteignent la somme désirée. Mais il arrive toutefois que certains échouent après avoir réussi leur levée de fonds. Dans ce cas, les investisseurs n'obtiennent pas leur compensation. Un problème bien connu. Dans le meilleur des cas, l'initiateur du projet rembourse les donateurs. Dans le pire des cas, le conflit se règle au tribunal. Comme lorsque l'Etat de Washington lui-même a poursuivi le créateur d'Asylum Playing Cards, un jeu de cartes qui n'a jamais vu le jour malgré son succès sur Kickstarter en 2012.

C'est précisément ce problème que l'assurance doit résoudre. Mais dans le même temps, Indiegogo offre la possibilité aux entrepreneurs de garder la somme levée, même si leur campagne échoue. Cette option se nomme « Financement flexible ». Seulement, elle rend l'investissement bien plus risqué pour les donateurs. Difficile en effet pour l'initiateur de la campagne de respecter ses engagements, et de livrer les compensations aux investisseurs si son projet est mal financé.

L'assurance offrirait également une nouvelle source de revenus au site. 15 dollars par donateur assuré, en plus de sa commission de 4% sur les fonds levés par les projets atteignant leur but, et 9% pour les campagnes qui échouent mais gardent l'argent.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Seagate Enterprise NAS : des disques durs pour serveurs de 8 à 16 baies
SFR : 50% de la population en 4G et déploiement accéléré grâce à Numericable
Indétectable et envahissant : le successeur des cookies est là, le fingerprinting
Capitaine Train renforce son alternative épurée à Voyages-SNCF
Evasion fiscale : le Royaume-Uni va imposer une
Les commerces de proximité ne comprennent pas les internautes
Quand Gangnam Style fait exploser le compteur de YouTube
Thunderbolt 2 : deux stations d'accueil chez Elgato et OWC
Dailymotion condamné à verser 1,3 million d'euros à TF1
La PlayStation a 20 ans : hommage à une console culte
Haut de page