Kickstarter simplifie encore son règlement, au profit des "backers"

22 septembre 2014 à 10h16
0
Kickstarter vient d'annoncer une mise à jour de ses conditions d'utilisation, quelques mois seulement après les avoir grandement simplifiées à destination des porteurs de projets. Il est ici davantage question de la protection des personnes qui donnent de l'argent.

00FA000007204818-photo-kickstarter-logo-k-color.jpg
La plateforme de financement participatif Kickstarter serait-elle en train de changer son fusil d'épaule ? Après plusieurs années à décliner toute responsabilité concernant le destin des projets qui y sont financés, le service part aujourd'hui dans une direction légèrement différente. En effet, dans la nouvelle version de ses conditions d'utilisation, Kickstarter va un peu plus loin qu'auparavant concernant la démarche à adopter par les porteurs de projets. Davantage de transparence est désormais sollicitée, notamment concernant la période de livraison des projets financés.

« Pour la grande majorité des projets, ce qu'il se passe est assez simple : les porteurs terminent leur travail en temps et en heure, les backers sont heureux, et personne n'a besoin des détails. Mais il y a des exceptions : parfois, des problèmes surgissent, les projets n'évoluent pas comme prévu, et les gens se retrouvent dans l'ignorance de ce qui est censé se passer ensuite. Nous souhaitons clarifier les choses : les attentes des backers, les attentes des porteurs de projets, et ce qui doit arriver si un projet se retrouve en difficulté » explique le service dans un billet de blog.

Dans le règlement de Kickstarter, on trouve désormais un paragraphe dépourvu de termes juridiques qui détaille simplement ce qui est attendu de la part des créateurs de projets. Pour résumer simplement, ces derniers doivent mener à bien leur travail dans les conditions données lors de la campagne. En cas de problème, ils doivent en informer les backers très rapidement : l'objectif est de maintenir une communication permanente et transparente entre les deux parties.

Autre nouveauté importante : en cas de retard ou de problèmes rencontrés lors du développement du projet, son créateur doit proposer aux backers une restitution de l'argent restant, au prorata de ce qui aura été financé, ou bien expliquer de quelle manière les fonds restants vont être utilisés pour mener à bien le projet, peut-être sous une forme différente.

Un vrai changement pour les utilisateurs ?

Kickstarter modifie donc les règles en obligeant les créateurs de campagne de financement à être plus transparents concernant l'utilisateur des fonds récoltés. La plateforme de financement en profite cependant pour rappeler une nouvelle fois qu'elle n'est pas garante de la réussite des projets et qu'elle ne rembourse rien elle-même. Dans la configuration actuelle, un porteur de projet se retrouve dans l'obligation de rendre tout l'argent qui lui reste à ses "investisseurs" dans le cas où un projet échoue. En pratique, il est fréquent que lorsqu'un échec est annoncé, il ne reste déjà plus rien : pas certain que cela change quelque chose pour les backers, qui ont toujours la ressource pour poursuivre en justice l'entrepreneur qui n'aura pas su aller jusqu'au bout de sa démarche.

Cette nouvelle mise à jour des conditions d'utilisation pousse cependant les porteurs de projets à communiquer davantage avec leur communauté, sous peine d'être facilement rappelés à l'ordre : là encore, Kickstarter cherche à anticiper les échecs en obligeant des actualisations fréquentes des campagnes. Mais tout est basé sur la confiance et la bonne foi des entrepreneurs : malheureusement, ça ne garantit pas de ne pas tomber sur un escroc, même si la très grande majorité des campagnes présentes sur les plateformes de financement participatif sont aujourd'hui dignes de confiance.

Ce nouveau règlement entrera en vigueur à partir du 19 octobre prochain.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top