PayPal revoit ses conditions d'utilisation pour les campagnes de crowdfunding

14 mars 2014 à 13h45
0
Si PayPal est favorable au crowdfunding, le service ne souhaite y être associé qu'à certaines conditions. La plateforme a revu sa politique d'utilisation, en accord avec certaines plateformes de financement participatif.

00FA000006686806-photo-paypal-ne-pas-d-clarer-son-compte-est-une-fraude-fiscale.jpg
Les adeptes du crowdfunding utilisent peut-être PayPal pour financer des projets sur Kickstarter et Indiegogo. Mais pour qu'une telle possibilité reste accessible aux porteurs de projets, ces derniers devront désormais montrer patte blanche à la plateforme de paiement. Dans un long billet, PayPal explique avoir revu ses conditions d'utilisation, et souhaite désormais avoir un droit de regard sur la perspective des campagnes.

Concrètement, lorsque le service estimera que la campagne de financement participatif n'offre pas de garantie de recevoir les contreparties annoncées, il obligera les porteurs de projet à afficher un message clair en ce sens sur la page de campagne. « Parfois, les entreprises qui font de la prévente rencontrent des problèmes inattendus qui les rendent incapables de livrer ce qui a été promis, et peuvent mettre l'entreprise en péril. PayPal se retrouve dans une situation délicate quand les choses vont mal, et notre priorité est de protéger nos clients » explique la plateforme.

De même, PayPal s'offre un droit de regard sur les contreparties fixées : des récompenses comme des cartes-cadeaux, des participations à un tirage au sort ou une loterie ou encore de l'argent liquide seront refusées.

Pour inclure PayPal comme moyen de paiement dans une campagne de financement participatif, les porteurs de projets doivent disposer d'un compte business sur la plateforme, et valider les différentes étapes en parallèle de la création de la campagne sur un site de crowdfunding. En renforçant cette démarche, PayPal cherche avant tout à se protéger des campagnes de financement qui tournent mal : les investisseurs mécontent n'hésitent pas à réclamer le remboursement de la somme versée à l'entreprise, qui ne dispose plus des fonds. Une situation très délicate dont la plateforme de paiement cherche à se protéger.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iKeepinCloud : 100 Go en ligne accessibles sans logiciel, pour 6 euros/mois
Vivendi a bien choisi Numericable !
Comment transformer sa tablette en jukebox vidéo
Project Aria : Amazon s'inviterait sur le marché du smartphone cette année
Ikoula E5-1600v2 : des serveurs dédiés hautes performances pour PME et start-up
Synthesio lève 14 millions d'euros pour son outil d'e-réputation
Bing introduit Match, la recherche par images similaires
Toshiba et SanDisk entrent dans la guerre du flash contre SK Hynix
Microsoft annonce Office 365 Personnel
Fin de support pour les NVIDIA GeForce 8/9/200/300
Haut de page