News Corp pose un ultimatum à MySpace, en perte de vitesse

04 novembre 2010 à 12h04
0
010E000003708908-photo-myspace.jpg
Alors qu'il s'apprête à accueillir une nouvelle maquette et ligne directrice, le réseau social MySpace se retrouve sous le joug d'un ultimatum lancé par sa maison mère, News Corp. Le groupe de médias du magnat de la presse Rupert Murdoch voit en effet d'un mauvais œil le manque de rentabilité du site, racheté au prix fort - 580 millions de dollars - en 2005.

« Nous voulons voir le chiffre d'affaires aller dans la bonne direction, sur un chemin clairement tracé allant vers la rentabilité » a expliqué aux analystes Chase Carey, le directeur d'exploitation de News Corp. Très largement dépassé en termes de visites et d'inscrits par Facebook, MySpace peine aujourd'hui à attirer les annonceurs, une situation qui entraine une baisse de ses revenus publicitaires. « Les pertes actuelles ne sont ni acceptables, ni viables » a-t-il indiqué, avant d'ajouter que les chiffres du trafic n'allaient pas « dans la bonne direction » et qu'il fallait les « stabiliser ».

Pour ce faire, Chase Carey compte grandement sur la nouvelle version du site, destinée à la « génération Y » des moins de 35 ans et orientée plus largement qu'avant sur la culture et le divertissement. Un changement de cap qui conservera les connexions avec les autres réseaux sociaux comme Facebook et MySpace, implémentées ces derniers mois.

Un remaniement qui sonne comme une dernière chance pour MySpace, devenu visiblement encombrant pour News Corp. « Nous jugeons en trimestre, pas en années » a souligné Chase Carey : une petite phrase qui pourrait signifier que le sort du réseau social pourrait être scellé courant 2011.

Pour autant, le groupe News Corp ne se porte pas mal, et a enregistré une hausse de ses bénéfices de 36% durant le premier trimestre de son exercice décalé, représentant 775 millions de dollars. La firme tire son épingle du jeu grâce son « activité mondiale de télévision par câble » a déclaré Rupert Murdoch.

Sur Internet, les choses sont par contre un peu plus compliquées puisque, outre le problème MySpace, les sites d'infos « à péage » du groupe trouvent difficilement leur public : les sites du Times et du Sunday Times ont en effet vu leur audience chuter sévèrement, passant de plus de 3 millions de connexions mensuelles à l'époque du gratuit à 105 000 accès payants en 4 mois. Une situation qui n'inquiète cependant pas Chase Carey qui estime qu'un tel modèle doit « se construire au fil des ans ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top