Ask.fm annonce de nouvelles mesures contre le harcèlement

01 juin 2018 à 15h36
0
Le service sur lequel les internautes peuvent, de manière anonyme, poser et répondre à des questions renforce ses mesures contre le harcèlement. Ces changements sur Ask.fm interviennent après le suicide d'une adolescente en Grande-Bretagne, décès dont la cause pourrait en partie s'expliquer par des attaques écrites à son encontre sur la plateforme.

00FA000006477286-photo-ask-fm-l-interrogateur.jpg
Début août, la presse britannique faisait l'écho du suicide d'Hannah Smith, une adolescente de 14 ans. Quelques jours après son décès, la famille de la défunte s'était rendue sur le profil Facebook et Ask.fm pour y découvrir plusieurs messages agressifs, certains demandant même à la jeune fille d'attenter à sa propre vie.

Hannah Smith s'était en effet rendue sur ces plateformes, en particulier Ask.fm afin de poser plusieurs questions concernant ses problèmes de peau, elle avait également publié certaines photos d'elle. Les réponses de certains internautes furent alors cruelles, lui demandant de « boire de l'eau de Javel » ou lui demandant simplement de se suicider.

La mort de cette adolescente a suscité l'émoi en Grande-Bretagne, le premier ministre David Cameron allant même jusqu'à soutenir les partisans du boycott de ce type de service ainsi que le retrait des campagnes publicitaires sur Ask.fm. Face à cette polémique, le service a décidé de réagir et de renforcer ses mesures contre ce type de harcèlement (cyber bullying).

Selon la BBC, Ask.fm rendra plus visible son bouton permettant de rapporter des propos offensants. Cette première mesure devrait lui permettre d'étudier sous 24 heures n'importe quel rapport ayant trait à du harcèlement. Dans la foulée, la plateforme annonce qu'elle va embaucher davantage de personnel pour la modération des commentaires, y compris un responsable dont la tâche sera d'éviter ce type de débordements.

Ask.fm devrait également limiter les fonctions accessibles aux utilisateurs non-inscrits et créer une catégorie spécifique dédiée à ce type de harcèlement. Des mesures bienvenues puisque jusqu'à présent, les conditions d'utilisation du service indiquent simplement que lorsque des questions « dépassent les limites », l'internaute doit se référer à un « parent, à un tuteur ou à un autre adulte de confiance et bloquez l'utilisateur qui vous l'a envoyée afin qu'il ne puisse pas vous recontacter. Si la personne continue de vous ennuyer, signalez-nous cet abus en appuyant sur le bouton Signaler pour faire appliquer les règles ».

Ces nouvelles mesures seront mises en application dès le mois de septembre prochain.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Après Google, une panne à plusieurs millions de dollars pour Amazon
Alcatel One Touch Idol X : 5 pouces Full HD pour 300 euros
Les applis trop proches d'Instagram devront changer de nom
Wacom Cintiq Companion : deux tablettes Android et Windows 8 pour les artistes
ADATA Premier Pro SP310 : le SSD mSATA passe au Serial ATA 6 Gb/s
YouTube 5 pour Android : une refonte pour un visionnage ininterrompu
R819 : le chinois Oppo s'attaque au milieu de gamme Android
CyanogenMod travaille sur son propre service sécurisé de localisation de smartphone perdu
La CTO de McAfee devient responsable de la cybersécurité intérieure américaine
AMD propose une bêta 2 des pilotes Catalyst 13.8
Haut de page