Chine : le réseau social Sina Weibo instaure un "permis à points" pour éviter les débordements

28 mai 2012 à 13h24
0
04702720-photo-weibo.jpg
La plateforme de microblogging chinoise Sina Weibo vient d'annoncer la mise en place d'un système de « permis à points » sur ses pages, visant à réguler et contrôler ses membres pour que ces derniers respectent les règles très strictes du Web chinois, notamment en matière de propagation d'informations.

Très proche de Twitter dans son fonctionnement, Sina Weibo compte aujourd'hui plus de 300 millions de comptes enregistrés dans l'un des pays les plus impliqués dans la censure d'Internet. Une situation qui rend difficile le contrôle systématique des publications, qui doivent respecter un nombre élevé de règles imposées par le gouvernement pour être « aux normes ». De fait, pour pallier le problème, le réseau social vient d'annoncer aujourd'hui la mise en place d'un système de points destiné à discipliner les utilisateurs.

Chaque membre inscrit bénéficie donc de 80 points qu'il est susceptible de perdre s'il ne respecte pas le règlement de Weibo. The Next Web explique qu'il est, entre autres, interdit de propager des rumeurs infondées, de promouvoir des activités illicites ou violentes, des appels au crime, de révéler des secrets nationaux, ou de façon plus générale, tout ce qui « s'oppose aux principes de base établis par la constitution » et tout ce qui est « interdit par les lois et les autorités administratives et nationales ». Comme souvent en Chine, le règlement est suffisamment vaste et flou pour que tout et n'importe quoi puisse être considéré comme un manquement vis-à-vis des lois du pays.

Le non-respect de la charte du site fait plus ou moins chuter le nombre de points : arrivé à zéro, le compte de l'utilisateur est tout bonnement supprimé de la plateforme. Mais il est également possible d'en gagner, notamment en participant à des opérations promotionnelles, explique la BBC. A noter que 2 mois sans manquement permettent de repasser à 80 points dans le cas de comptes ayant atteints un seuil critique.

Tech In Asia explique que le système adopté par Sina Weibo est « directement tiré des lois chinoises » et qu'il est, de toute manière, appliqué par le site avec ou sans système de points : en somme, bien que cette nouvelle démarche permet de mettre l'utilisateur davantage devant la responsabilité de ses propos, le réseau social ne s'est jusque-là pas privé de supprimer les comptes des internautes parlant un peu trop librement.

Pour Kerry Brown, un expert britannique sur la question de l'Asie, cette nouveauté va surtout pousser les internautes à être plus prudents et à chercher de nouveaux moyens de contourner la censure. « C'est le signe que les autorités essaient de restreindre l'accès à Internet en Chine, mais de petits groupes trouveront toujours des moyens de contournement » a-t-il déclaré à la BBC.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top