Le gouvernement britannique ne bloquera pas les réseaux sociaux lors de manifestations violentes

26 août 2011 à 18h12
0
Suite aux heurts violents de Londres, le gouvernement de David Cameron avait rencontré les responsables des principaux réseaux sociaux Facebook, Twitter et RIM (Blackberry). Même s'ils reprochent à ces services d'avoir permis de faciliter les rassemblements, aucun blocage ne sera mis en place si des événements semblables viennent à se reproduire.

00FA000001956984-photo-drapeau-angleterre.jpg
Récemment, les responsables de Facebook, Twitter et RIM ont été convoqués par le ministre de l'Intérieur britannique Theresa May. Initialement, les autorités leur reprochaient d'avoir facilité les rassemblements entre pillards. En effet, pendant les événements, de nombreux messages ont été envoyés depuis le service de messagerie de Blackberry (BBM) ainsi que certains points de rendez-vous ont été fixés sur Facebook. Enfin, Twitter était également accusé d'avoir servi à prévenir certains voleurs de l'arrivée des forces de police.

Après ces pillages, le Premier ministre anglais David Cameron avait eu des mots durs à l'encontre des réseaux sociaux et avait même promis de trouver le moyen de stopper la communication entre personnes lorsqu'elles préparent des actes violents en groupes. L'idée d'un blocage ou d'une restriction pure et simple avait alors été logiquement perçue comme une volonté de censure par ces mêmes services.

Suite à la discussion, les parties sont plutôt tombées d'accord sur un renforcement de leur coopération. Le ministère précise que des mesures seront prises à l'avenir afin de mieux coordonner les actions des autorités et lutter ainsi contre la criminalité. De nouvelles réunions seront donc organisées afin de définir le cadre légal d'action de chaque entité (police, services Web). De même, chacun devra réfléchir à la mise en place d'un véritable « partenariat technologique ».

Peu de détails donc sur la teneur exacte de ce futur partenariat, mais il est fort à parier qu'à l'avenir, les réseaux sociaux seront plus attentifs en cas de risques de mouvements de masse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google ferme Slide, son entité indépendante dédiée aux jeux sociaux
Razer annonce le Blade, son premier PC portable pour joueurs
Clubic Week 2.0 : Android pire que Windows !
Live Japon : Internet et l'au-delà
Revue de presse : un boîtier gamer silencieux ?
Asus décline son moniteur IPS ProArt en 23 pouces
Le Google Nexus Prime obtient sa certification WiFi
Bientôt le HTTPS par défaut sur Twitter
Sharkoon décline sa gamme de docks à disques durs en USB 3.0
La Freebox Server passe en version 1.1.1
Haut de page