YouScribe : quand le réseau social rencontre l'écrit numérique

Par
Le 17 février 2011
 0
00fa000004016528-photo-youscribe.jpg
Lancé en bêta le 25 janvier dernier, le site YouScribe propose à tout à chacun de partager ses écrits sur une plateforme communautaire, en les diffusant gratuitement ou en les faisant payer. Une démarche initiée par Juan Pirlot de Corbion, le fondateur de Chapitre.com.

Publier ses articles, son mémoire, sa thèse, une nouvelle ou un document familial passé à la trappe depuis des décennies et le proposer à une vaste communauté de lecteurs, telle est la démarche de YouScribe, annoncé par son créateur comme étant le « Premier réseau social francophone des écrits numériques ».

« L'idée est née d'une envie de donner le pouvoir de publication à une plus grande diversité d'acteurs » explique Juan Pirlot de Corbion, créateur du site et par ailleurs fondateur de la libraire Chapitre. Une possibilité rendue réalisable par l'explosion du contenu numérique en ligne, en particulier des livres électroniques. « Le numérique assure une disponibilité permanente, et une pérennité du contenu ».

En pratique, le site propose de publier très simplement des documents dans une multitude de formats, du fichier Word au PDF en passant par les fichiers OpenOffice. L'auteur choisit également s'il désire diffuser gratuitement son document, ou le monnayer : dans ce second cas, il est libre de fixer le prix de vente. Il a également la main sur le moyen de diffusion : simple streaming, téléchargement ou autorisation de l'impression font partie des fonctionnalités que le diffuseur doit fixer. Néanmoins, le site ne propose pas d'éditer le document sous la forme d'un livre papier.

0258000004016552-photo-youscribe.jpg

« Plus proche d'un wiki que d'une librairie »

« YouScribe ne se positionne pas du tout comme une librairie en ligne ou une entreprise d'e-commerce. Il est bâti autour d'une dynamique communautaire, le catalogue est constitué par la communauté » commente son créateur. « Beaucoup de détenteurs de contenu veulent juste partager » ajoute-t-il, expliquant ainsi que l'objectif du site n'est pas de devoir une plateforme de monnayage d'écrits, mais plus d'échanges, aussi bien en termes de contenu que de relationnel. « La démarche est différente de celle de l'édition traditionnelle, où l'auteur a peu de liens directs avec ses lecteurs. Ici, celui qui publie peut se créer sa propre communauté ». Les lecteurs peuvent ainsi s'abonner au flux d'actualité de certains auteurs pour être alerté des nouvelles publications, mais également commenter les publications auxquelles il a accès.

Un accès illimité au contenu sélectionné

Alors que les DRM dans le milieu du livre électronique provoquent le débat, YouScribe utilise une démarche très différente : le lecteur qui accède à un contenu peut le télécharger à volonté soit en PDF, soit dans le format de transfert d'origine. Ainsi, si le document a été uploadé en .doc par l'auteur, il est accessible comme tel par le lecteur, à moins que la fonction de téléchargement ne soit pas accessible. Le cas échéant, seule une lecture en streaming via un Reader intégré au site est accessible, mais à volonté : le site assure d'ailleurs « la permanence de l'accès » au contenu, même si ce dernier s'avère supprimé à un moment donné par son auteur.

Un modèle peu développé en France

En misant sur la dimension communautaire et en offrant au plus grand nombre la possibilité de publier des écrits monétisés, YouScribe surfe sur la tendance du contenu dématérialisé en l'ouvrant très largement. Le modèle économique du site est simple : le service prélève 40% du prix de vente d'un document monétisé. Un écrit vendu 10 euros sur le site en rapportera donc 6 à son publieur, qui est rémunéré via PayPal ou virement bancaire.

Côté droit d'auteur, le site pratique une surveillance a posteriori, c'est-à-dire que si les contenus sont publiés directement après leur mise en ligne, les utilisateurs peuvent signaler un abus en cas de partage illégal. « On prévoit l'arrivée de plusieurs milliers de documents par jour, il est donc difficile de tout contrôler a priori » explique Juan Pirlot de Corbion.

0258000004016580-photo-youscribe.jpg

Lancé en bêta le 25 janvier dernier, le site compte déjà environ 10 000 membres, des particuliers comme des éditeurs partenaires qui proposent leurs ouvrages sur le service, à l'image de FoolStrip. 30 000 documents sont actuellement accessibles, un chiffre que Juan Pirlot de Corbion espère voir grimper à 400 000 d'ici à la fin de l'année. « Il y a peu d'offres sur ce créneau en France, notre job est donc d'agréger le plus grand nombre d'utilisateurs possible » explique-t-il. Dès la semaine prochaine, le site offrira la possibilité d'intégrer son Reader sur un site externe par le biais d'un code embed pour permettre aux publieurs de « disséminer leurs publications sur la toile ». Et de faire connaître YouScribe au plus grand nombre, bien entendu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Réseaux sociaux

scroll top