Ubisoft et Gameloft accueillent froidement l'arrivée "non sollicitée" de Vivendi au capital

0
Fort de 9 milliards d'euros de cash suite à la revente de SFR, Vivendi continue ses emplettes.

Mise à jour en bas de page : La réaction d'Ubisoft et de Gameloft.

Après avoir cédé 85 % d'Activision Blizzard (dont il conserve 5,7 %) pour 8,2 milliards de dollars en juillet 2013, et avoir entamé son désengagement des jeux vidéo, Vivendi y revient. Le groupe de Vincent Bolloré remet un pied dans ce secteur en prenant des parts dans Ubisoft et Gameloft. Vivendi s'empare ainsi de 6,6 % et 6,2 % de ces deux éditeurs « au savoir-faire mondialement reconnu dans les jeux vidéo ».

Concrètement, cela représente un investissement de 140,3 millions d'euros pour Ubisoft (7,36 millions d'actions) et de 19,7 millions d'euros pour Gameloft (5,24 millions d'actions). Au premier trimestre 2015, Ubisoft voyait son chiffre d'affaires plonger de 73,2 % sur un an, à 96,6 millions d'euros. L'éditeur s'attend à une stagnation de ses résultats pour l'ensemble de l'exercice fiscal 2015, à environ 200 millions d'euros.

Actionnaire majeur

De son côté, Gameloft surfe sur la dynamique des jeux mobiles avec une hausse de son chiffre d'affaires de 15 % durant le premier semestre 2015, à 127,4 millions d'euros et revendique être premier éditeur mondial sur iOS et Google Play en termes de nombre de jeux téléchargés, selon App Annie. Afin de diversifier ses revenus et soutenir sa croissance, Gameloft inaugurait au début de l'année sa propre régie publicitaire.

Vivendi devient ainsi le quatrième actionnaire de Gameloft, derrière le fonds FMR (9,99 %), Amber Capital (13,13 %) et la famille Guillemot, qui a créé la société en 1999 (22,49 %). Concernant Ubisoft, Vivendi en est maintenant le troisième actionnaire, derrière la famille Guillemot (9,40 %) et le fonds FMR (9,99 %).


Mise à jour du 15/10/2015 :

Ubisoft et Gameloft ont publié leur réaction à l'annonce de l'arrivée de Vivendi à leur capital. Tous deux précisent avoir pris « acte de cette prise de participation non sollicitée » et rappellent leur volonté de « rester indépendant » une stratégie qui, disent-ils chacun à leur façon, leur a permis de devenir des acteurs leaders dans le jeu vidéo. Bref, l'immixtion de Vincent Bolloré ne semble pas bien accueillie.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top