Julie Desk, un robot qui organise votre agenda professionnel à votre place

16 juillet 2015 à 08h00
0
Julie Desk est un assistant virtuel à mettre en copie de ses e-mails. Simple à utiliser, l'outil fait appel à l'apprentissage automatique pour organiser l'agenda des pros... à leur place.

À tous les professionnels qui ne peuvent pas s'offrir l'aide d'un assistant pour organiser leur agenda - et ils sont sans doute une majorité -, la start-up française Julie Desk leur propose une solution : une adresse e-mail (julie@juliedesk.com), à ajouter en copie de ses courriers. Et c'est tout ? En façade, oui. Mais derrière, l'entreprise a développé une mécanique capable de détecter les horaires, lieux, interlocuteurs et d'autres éléments contenus dans les messages et dans les agendas, et utiles à l'organisation de rendez-vous.

Lorsque Julie est mise en copie d'un e-mail, elle « prend en compte vos horaires de travail, vos temps de trajet, ainsi que les contraintes temporelles que vous lui avez précisées ». Elle est même capable d'envoyer un e-mail à l'interlocuteur afin de lui suggérer les créneaux envisageables. D'ailleurs, c'est elle qui se charge de tout le reste... Si la personne demande le lieu du rendez-vous, celle-ci le propose, en adéquation avec ses préférences (préalablement renseignées), ou ses habitudes, observées lors des précédents rendez-vous.

« Julie échange par e-mail autant que nécessaire jusqu'à trouver la date qui convient à tout le monde », explique-t-on sur le site officiel. Pour éviter les dérapages, le logiciel reste supervisé par un humain. Une fois que le rendez-vous est pris, Julie l'ajoute au calendrier, et en tiendra compte pour fixer la disponibilité des autres événements. L'outil peut également annuler un rendez-vous et excuser la personne à sa place...

0320000008110934-photo-julie-desk.jpg
Julie Desk communique en autonomie avec l'interlocuteur jusqu'à fixer un rendez-vous - Crédit : Clubic.

Facturée 50 euros HT par mois au minimum, Julie Desk contient une licence d'exploitation unique, une compatibilité avec Microsoft Exchange, Google et iCloud, gère différents fuseaux horaires et le français et l'anglais. Avec l'offre Pro, l'adresse e-mail de Julie peut prendre le nom de la société. Et dans la version Entreprise, son prénom et sa signature peuvent être personnalisés, pour pousser l'intégration à fond.

Une levée de fonds auprès de ses clients

La première question que suppose ce genre d'innovation concerne la fiabilité. Plusieurs entrepreneurs et personnalités du milieu français des start-up ont testé Julie Desk depuis son lancement, en janvier 2015. « J'avais un peu peur avant d'essayer, mais maintenant je ne peux plus m'en passer », affirme par exemple Céline Lazorthes, la fondatrice de Leetchi (une cagnotte en ligne), sur le site Internet de Julie Desk.

Plusieurs clients ont d'ailleurs décidé de soutenir financièrement la jeune société, en injectant 200 000 euros à son capital. Il s'agit de de Patrick Joubert (fondateur de la société de conseil dans le cloud Beamap), Jérôme Fougerat (associé directeur au cabinet de conseil Orion M&A), Laurent Pevet (directeur au sein de la société de conseil en ingénierie Axcess by Deloitte) et Stanislas Llurens (fondateur de auto-ecole.net).

Avec ces fonds, Julie Desk recrutera des développeurs et des data scientists, afin de perfectionner ses capacités et la doter de nouvelles fonctionnalités. La start-up s'est fixée pour objectif d'atteindre le millier de clients d'ici la fin de l'année. Une levée de fonds en cours de 2 millions d'euros devrait l'y aider.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'ex-président de Mozilla annonce H5OS, un nouveau système mobile
Logi Blok : l'iPad élégamment protégé de chutes de 1,8 m
Microsoft Edge : le plus rapide des navigateurs ?
Avec Google, achetez en 3 clics sur mobile
State Zero : un court-métrage post-apocalyptique
Infos US de la nuit : Google : Un bouton
Windows 10 est fini : la version RTM est signée (màj)
iPod Touch de 6e génération : enfin en phase avec l'iPhone 6
Fan film : le Portal Gun en conditions réelles
Windows XP : les utilisateurs sont un peu plus exposés aux risques
Haut de page