E-commerce : Etsy s'offre le français A Little Market

01 juin 2018 à 15h36
0
Le spécialiste de la vente en ligne d'objets fait-main Etsy annonce avoir finalisé le rachat de son concurrent français Little Market.

00AF000005412899-photo-etsy-logo.jpg
Bijoux, objets d'art-déco, vêtements, sculptures, photos, dessins, la plateforme de commerce en ligne Etsy mise sur le savoir-faire artisanal des internautes et se positionne comme l'un des principaux canaux de vente et de création de boutiques pour les entrepreneurs créatifs. Positionné à l'international, Etsy souhaite renforcer sa présence en France et vient d'acheter le leader en la matière, A Little Market.

La société Etsy a été fondée en 2005 et a vu son rythme de croissance progresser d'années en années. Après un chiffre d'affaires de 895 millions de dollars en 2012, ce dernier a dépassé le milliard l'année dernière. Avec 40 millions de membres et 1 million de boutiques actives, Etsy se positionne comme le géant de l'artisanat sur la Toile et n'a effectivement que très peu de concurrence, si ce ne sont les plateformes de commerce locales. Un quart des transactions sur le site seraient d'ailleurs de nature internationale.

Dans l'Hexagone, A Little Market fut fondé en 2008 disposant désormais de quelques sites spécialisés et notamment ALittleMercerie.com et ALittleEpicerie.com. Au total, A Little Market revendique 104 700 vendeurs et 840 000 membres lesquels passeraient en revue 45 millions de pages par mois.

Dans un communiqué, le PDG d'Etsy Chad Dickerson explique : « Alors que l'activité d'Etsy en France est principalement basée sur l'import/export - les acheteurs d'autres pays achetant à des vendeurs locaux - A Little Market s'est concentré sur la croissance domestique des acheteurs et vendeurs français. ». Il précise que la plateforme française conservera son indépendance aux côtés de la déclinaison française d'Etsy.

Outre ses ambitions à l'international, Etsy entend se développer sur le mobile regroupant la moitié de son audience. L'année dernière Etsy avait racheté l'éditeur Lascaux spécialisé dans le développement d'applications pour smartphones. Précédemment, la société avait conçu son propre système de paiement baptisé Direct Checkout, simplifiant le processus de transaction sur mobiles.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WebIDE : un environnement de développement intégré à Firefox
Pour une Surface Pro 3, Microsoft rembourse jusqu'à 650 dollars contre un MacBook Air
Les serveurs ARM 64 bits arrivent, NVIDIA de la partie
Le SDN, mal compris et très peu présent dans les datacenters
Pangu : un jailbreak chinois pour iOS 7.1.1 soulève à son tour une polémique
Qualité de service mobile : Orange reste en tête, loin devant Bouygues, SFR et Free Mobile
Yahoo lance Aviate son launcher Android racheté en janvier
Microsoft lance le Nokia X2, double SIM sur base Android à 129,90 euros
Domaines : Google ouvre son bureau d'enregistrement
Withings Activité : quand le capteur se déguise en montre à aiguilles
Haut de page