Skype repousse son entrée en bourse

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000003711620-photo-skype-logo-mac-mikeklo.jpg
Selon le Wall Street Journal, Skype n'est pas prêt à entrer en bourse. L'arrivée d'un nouveau PDG et l'instabilité du marché pousseraient le service de communications à mettre en pause ses ambitions de devenir une entreprise cotée.

Tony Bates aurait besoin de prendre ses marques. Le nouveau PDG, récemment débarqué de chez Cisco, serait l'une des raisons qui poussent Skype à repousser son introduction sur les marchés. Selon une source proche du dossier interrogée par le Wall Street Journal, « Tony a besoin de prendre ses marques et de comprendre le business et l'attitude de l'entreprise. L'intention de Skype est d'entrer en bourse lorsqu'il sera prêt, et lorsque le climat macroéconomique le permettra. »

Skype pourrait donc attendre juin prochain avant de débuter les premières démarches. Les marchés semblent à peine commencer à se réchauffer pour les entreprises hi-tech, explique le journal financier américain, ce qui expliquerait aussi la prudence de l'entreprise. Cette semaine a vu deux entrées en bourse : celles de Nielsen et Demand Media, signe que la situation pourrait bientôt être plus profitable à Skype. D'autres startups du web, comme LinkedIn ou Groupon, seraient en train de préparer les démarches.

L'arrivée de Skype en bourse pourrait être un évènement remarquable, selon les anlaystes de Wall Street. Cela pourrait être la seconde plus importante introduction depuis Google en 2004. Le géant avait alors levé 1,7 milliard de dollars. Skype, lui, pourrait atteindre 1 milliard. Avec ses 560 millions de comptes enregistrés, Skype apparaît cependant relativement faible, notamment quant à sa capacité de monétiser son service. Il a toutefois été valorisé à 2,7 milliards de dollars en novembre dernier, à l'occasion d'un rachat. Mais son chiffre d'affaires, de 406 millions de dollars au cours du premier semestre 2010, ne lui a permis de dégager que 13,1 millions de bénéfice net.

Tony Bates a donc encore un peu de temps pour tenter d'améliorer encore la marge de Skype avant une éventuelle cotation, pour augmenter la valeur potentielle de son entreprise. L'une des pistes envisageables concerne l'augmentation des services payants : sur les 560 millions de comptes déclarés à la mi-2010, seuls 8,1 millions payent pour passer leurs appels.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Neteven lève 1,2 million d'euros pour se développer en Europe
Facebook : bientôt les achats groupés ?
L'Egypte intensifierait le blocage du Web, malgré les proxys
Firmware 3.56 : la nouvelle mise à jour de la PS3 déjà contournée
L'Elysée s'invite sur iPhone et iPad
L'environnement KDE disponible en version 4.6
Asus et Lamborghini inventent le disque dur USB 3.0 aérodynamique
Trimestre fiscal décevant pour Nintendo
Insolite : offrez-vous un clone de Kinect pour 60 euros
Hébergement : Iliad / Online casse le prix de ses Dedibox
Haut de page