Gameloft : les administrateurs fuient Bolloré

Thomas Pontiroli
29 juin 2016 à 10h56
0
Grand ménage chez Gameloft où après le départ de Michel Guillemot, patron historique de l'éditeur de jeux, c'est le conseil d'administration qui s'en va, rejetant en bloc l'OPA de Vivendi.

Il n'avait pas fallu une semaine pour que Michel Guillemot, patron de Gameloft, quitte le navire suite à la prise de contrôle de Vivendi. Et moins d'un moins pour que ce soit l'ensemble du conseil d'administration de l'éditeur de jeux mobiles qui s'en aille. L'annonce a été faite le jour de la tenue de l'assemblée générale des actionnaires.

Comme depuis le début de la prise de contrôle rampante par le groupe de Vincent Bolloré, à la fin de l'année dernière, l'éditeur français martèle son attachement à son indépendance, et son rejet de Vivendi. « Sur le plan managérial, écrivent les administrateurs, les pratiques de Vivendi sont clairement aux antipodes de la vision qu'ont le conseil et le management de la gestion des équipes et des talents qui a fait le succès de Gameloft. »

Pour le conseil d'administration, il n'était pas question de « se résoudre à devenir le simple exécutant de décisions d'un actionnaire majoritaire dont il ne partage ni la vision stratégique ni les valeurs managériales et qui a d'ailleurs indiqué vouloir nommer de nouveaux administrateurs ». Bolloré a les coudées franches.


0320000008361794-photo-jeux-gameloft-ios.jpg


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La France va créer son commandement militaire de l'espace
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top