Contrefaçon : Interpol s'attaque à un millier de sites vendant des produits interdits

OR avec Relaxnews
Publié le 02 décembre 2015 à 09h39
Les services des douanes ont mené conjointement avec Interpol plusieurs mesures pour identifier et stopper l'activité de sites de vente de produits contrefaits. Un millier d'entre eux ont été visés par les autorités.

Interpol annonce qu'un millier de sites proposant l'achat de produits contrefaits ou piratés ont été identifiés. Les autorités ont mené de nouvelles opérations conjointes des services policiers américains et européens.

« Les consommateurs du monde entier utilisent Internet pour acheter des biens de la vie de tous les jours et les criminels en profitent » pour vendre des produits « illégaux », estime le directeur de la branche crime organisé chez Interpol, Roraima Andriani.

Une vingtaine de pays ont pris part au 6e volet d'une opération baptisée « In our sites », dont la Belgique, la Bulgarie, la Colombie, la Croatie, le Danemark, la France, la Grèce, le Portugal, la Roumanie, l'Espagne ou le Royaume-Uni.

Ce type d'opération est désormais régulier. Chaque année, les autorités américaines et européennes dévoilent des listes de sites destinés à être fermés pour vente de produits contrefaits. Ces investigations surviennent lors de grandes occasions comme Noël, les soldes ou encore la Saint-Valentin.

0258000003138262-photo-contrefa-on.jpg


A lire également
OR avec Relaxnews
Par OR avec Relaxnews

Aucun résumé disponible

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.