La SNCF propose 100 000 e-books dans les TER

Par
Le 29 octobre 2015
 0
La transformation numérique de la SNCF passe aussi par les services qu'elle peut offrir à ses voyageurs à bord des trains. Par exemple : une bibliothèque numérique de 100 000 ouvrages.

Les trains régionaux entament leur mue numérique. Les usagers des TER et des Intercités vont pouvoir alléger leurs sacs, et retirer les lourds romans qui meublent leur trajet : une application et un site mobile, accessibles depuis ces trains, met à leur disposition une bibliothèque numérique de 100 000 ouvrages.

Ce service, baptisé « SNCF e-LIVRE », propose aux voyageurs des TER et Intercités l'accès, gratuit ou avec un abonnement, à une bibliothèque numérique, permettant de lire (y compris sans connexion Internet) sur un smartphone, une tablette, une liseuse ou un ordinateur. Avec cette formule gratuite, vous aurez « 5 000 grands classiques de la littérature française et des extraits de l'ensemble des ouvrages de la bibliothèque ».

Tirer profit des usages existants


L'abonnement, gratuit pendant les 45 premiers jours puis au tarif de 9,90 euros par mois, permet un accès à l'intégralité des 100 000 ouvrages disponibles. La SNCF annonce également une « sélection de livres » tous les mois, et un « éventail d'ouvrages renouvelé mensuellement », avec « le coup de cœur » du mois lié à une actualité ou un événement du monde du livre, 10 livres nationaux et une sélection régionale liée à l'endroit où il se situe pour découvrir son patrimoine, son histoire, sa cuisine, ses contes et légendes et ses auteurs.


03e8000008226012-photo-sncf-e-livre.jpg


La « bibliothèque digitale » avait été testée en 2014, en Lorraine puis en Languedoc-Roussillon. La SNCF affiche « plus d'un voyageur sur trois devenu utilisateur du service dès le premier mois et 93 % de taux de satisfaction ». Selon une étude réalisée par l'Ifop pour la compagnie ferroviaire en juin dernier, 95 % des voyageurs de ces trains « utilisent déjà un outil numérique (tablette, smartphone) durant leur trajet ».

En s'insérant dans leurs habitudes avec une offre payante, la SNCF ouvre une nouvelle ligne de revenus. Alors que ces trains sont concurrencés par le covoiturage, elle tente aussi de leur donner plus d'attrait.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top