Le Koweït va injecter 300 millions d'euros dans les start-up françaises aux côtés de Bpifrance

22 octobre 2015 à 19h14
0
Bpifrance a signé un accord avec le Koweït afin d'injecter 450 millions dans les start-up.

En s'alliant au Koweït, Bpifrance ouvre une vanne de financements à plusieurs centaines de millions d'euros pour les start-up françaises. L'émirat et la banque publique ont signé un accord portant sur une enveloppe commune totale de 450 millions d'euros d'investissement, dont 300 millions viendront de l'État koweïtien.

Ces capitaux iront à des fonds existants, et au travers d'une nouvelle structure ciblant les technologies de l'information, et réunissant 200 à 250 millions d'euros - dont 100 millions seront apportés par le Koweït et 50 millions par Bpifrance. « La participation complémentaire au fonds en question sera proposée à des entreprises ou institutionnels français, européens et koweïtiens », dit la banque dans un communiqué.

La gestion du fonds sera confiée à une société de gestion française indépendante « expérimentée ». D'autres opérations, notamment dans le secteur des biotechnologies, seront proposées par Bpifrance aux institutions financières koweïtiennes partenaires. Cette annonce s'inscrit dans la continuité d'un autre partenariat binational signé en juin avec China Development Bank, et doté d'une enveloppe de 250 millions d'euros.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : bon trimestre pour Amazon
iOS 9 serait installé sur près de deux tiers des terminaux mobiles d'Apple
Facebook élargit le champ de son moteur de recherche interne
Custom Faceplates : donnez de la couleur à votre PlayStation 4
Microsoft toujours en repli malgré Windows 10
Cloud souverain : Numergy est placé sous sauvegarde
Airbnb rapporte jusqu'à 1 500 € par mois à Paris
Boomerang from Instagram : réalisez d'amusantes vidéos inspirées des GIF
Comme les autres monnaies, échanger des bitcoins contre de l’argent est exempté de TVA
Priv : le nouveau smartphone de BlackBerry attendu pour mi-novembre
Haut de page