Le Koweït va injecter 300 millions d'euros dans les start-up françaises aux côtés de Bpifrance

Par
Le 22 octobre 2015
 0
Bpifrance a signé un accord avec le Koweït afin d'injecter 450 millions dans les start-up.

En s'alliant au Koweït, Bpifrance ouvre une vanne de financements à plusieurs centaines de millions d'euros pour les start-up françaises. L'émirat et la banque publique ont signé un accord portant sur une enveloppe commune totale de 450 millions d'euros d'investissement, dont 300 millions viendront de l'État koweïtien.

Ces capitaux iront à des fonds existants, et au travers d'une nouvelle structure ciblant les technologies de l'information, et réunissant 200 à 250 millions d'euros - dont 100 millions seront apportés par le Koweït et 50 millions par Bpifrance. « La participation complémentaire au fonds en question sera proposée à des entreprises ou institutionnels français, européens et koweïtiens », dit la banque dans un communiqué.

La gestion du fonds sera confiée à une société de gestion française indépendante « expérimentée ». D'autres opérations, notamment dans le secteur des biotechnologies, seront proposées par Bpifrance aux institutions financières koweïtiennes partenaires. Cette annonce s'inscrit dans la continuité d'un autre partenariat binational signé en juin avec China Development Bank, et doté d'une enveloppe de 250 millions d'euros.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top