Le Koweït va injecter 300 millions d'euros dans les start-up françaises aux côtés de Bpifrance

Thomas Pontiroli
22 octobre 2015 à 19h14
0
Bpifrance a signé un accord avec le Koweït afin d'injecter 450 millions dans les start-up.

En s'alliant au Koweït, Bpifrance ouvre une vanne de financements à plusieurs centaines de millions d'euros pour les start-up françaises. L'émirat et la banque publique ont signé un accord portant sur une enveloppe commune totale de 450 millions d'euros d'investissement, dont 300 millions viendront de l'État koweïtien.

Ces capitaux iront à des fonds existants, et au travers d'une nouvelle structure ciblant les technologies de l'information, et réunissant 200 à 250 millions d'euros - dont 100 millions seront apportés par le Koweït et 50 millions par Bpifrance. « La participation complémentaire au fonds en question sera proposée à des entreprises ou institutionnels français, européens et koweïtiens », dit la banque dans un communiqué.

La gestion du fonds sera confiée à une société de gestion française indépendante « expérimentée ». D'autres opérations, notamment dans le secteur des biotechnologies, seront proposées par Bpifrance aux institutions financières koweïtiennes partenaires. Cette annonce s'inscrit dans la continuité d'un autre partenariat binational signé en juin avec China Development Bank, et doté d'une enveloppe de 250 millions d'euros.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top