Nouveau rachat monstre d'Altice aux États-Unis

Thomas Pontiroli
17 septembre 2015 à 11h46
0
Le groupe de Patrick Drahi annonce avoir mis la main sur Cablevision, le quatrième câblo-opérateur américain, pour 17,7 milliards de dollars, confirmant ses ambitions dans ce pays.

Altice monte dans le câble américain. Après avoir racheté le numéro sept du pays, Suddenlink, le groupe de Patrick Drahi met la main sur le numéro quatre, Cablevision. Montant du chèque : 17,7 milliards de dollars dette incluse. Le milliardaire franco-israélien confirme ainsi son ambition dans le câble américain, où il y réalisera 15 % de son chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année, mais en espère au moins la moitié à l'avenir.

Cablevision est le principal câblo-opérateur à New York, dans le New Jersey et le Connecticut, il revendiquait 3,1 millions de clients à la mi-2015 dont 65 % sont abonnés à une offre triple-play ce qui soutient le revenu moyen par client, souligne Altice dans un communiqué. Et en effet, alors que les Français sont habitués à payer une quarantaine d'euros pour ces offres, l'« ARPU » de Cablevision, en croissance, frôle 160 dollars.

Sur les six derniers mois, le câblo-opérateur a réalisé 3,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en légère croissance de 2 %, mais 120 millions de profit net, en déclin lui, de 35 % sur un an. Il cumule également une dette nette de 7,7 milliards de dollars, qui viendra s'ajouter à celle de plus de 30 milliards du groupe Altice.


08172672-photo-cablevision.jpg

D'autres rachats en vue



Après avoir échoué à racheter le deuxième acteur du câble en mai, Time Warner Cable, Patrick Drahi réussit donc à s'installer dans le haut de marché américain. Selon des sources bancaires consultées par l'AFP, la liste des acquisitions devrait s'étoffer aux États-Unis. Dans le viseur du milliardaire : les activités de câble (FiOS) de Verizon Communications, qui sont évaluées à 34 milliards de dollars et T-Mobile US, la filiale américaine de Deutsche Telekom que Xavier Niel avait tenté de racheter pour 15 milliards de dollars en octobre 2014.

Comme en France avec Numericable-SFR, Altice ne devrait pas prendre part à la bataille des prix, préférant miser sur les marges. Une stratégie qui devrait, ici aussi, s'accompagner d'une grande maîtrise des coûts, la condition sine qua none pour qu'Altice rembourse ses dettes et que les marchés continuent de le soutenir. Sans cela, Patrick Drahi ne pourra pas assouvir son ambition de devenir un magnat du câble américain.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top