Les marques blanches moteurs du marché du stockage par disque dur

08 décembre 2014 à 14h53
0
Après avoir stagné au trimestre précédent, le marché du stockage par disque dur voit son chiffre d'affaires progresser de 5,1% au 3e trimestre. Des résultats tirés à la hausse par les bonnes performances des ODM et leurs marques blanches, pour la première fois inclus dans l'analyse de marché du cabinet IDC.
00C8000007749141-photo-disque-dur-seagate-8-to-4-x-2-to-sata-iii.jpg

Le marché des disques durs affiche une bonne progression au 3e trimestre, avec un revenu en croissance de 5,1% par rapport à l'année dernière selon le bureau d'analyses IDC. Le chiffre d'affaires total de l'industrie s'établit à presque 8,8 milliards de dollars, contre 7,8 milliards au trimestre précédent. Des chiffres qui contrastent avec la faible croissance du secteur (+0,3%) au 2e trimestre.

Deux raisons expliquent cette bonne performance. D'une part, les ventes de supports de stockage sur serveurs progressent de 10% ce trimestre. Et d'autre part, IDC a intégré pour la première fois les ODM à son analyse du marché. Or, ces derniers progressent de 22% au 3e trimestre, tirant les résultats de l'industrie à la hausse. Bien qu'à eux tous, ils ne possèdent que 11,6% du marché, les ODM représentent 43% de la capacité de stockage vendue au cours du 3e trimestre, explique IDC.

ODM signifie « Original Design Manufacturers ». Il s'agit de sociétés fabricant des produits en marque blanche pour le compte d'autres entreprises. Le produit final porte la marque de l'entreprise cliente, et non du fabricant. Les ODM s'opposent aux OEM, qui fabriquent des produits selon leurs propres cahiers des charges. Parmi les principaux ODM dans l'industrie du stockage, il y a Quanta computer, Wistron Group, ou Inventec.

Une forte demande des géants du Web



Les résultats d'IDC vont dans le sens d'une étude de Gartner publiée la semaine dernière. Celle-ci indiquait que la croissance du marché du stockage au 3e trimestre était conduite par une forte demande des géants du web pour les produits des ODM. En effet, cela permet d'avoir un support de stockage conçu sur mesure et adapté aux spécificités de leurs infrastructures réseau. Une solution privilégiée notamment par Google, Facebook ou Microsoft.
0208000007800685-photo-top-5-des-fabricants-de-disques-durs-en-part-de-marche-et-revenus-idc.jpg

Enfin, IDC donne le top cinq des fabricants de disques durs en termes de revenus et parts de marché à l'issu du 3e trimestre : EMC reste leader avec 20,8% de part de marché, suivi par HP, Dell récupère la 3e place à IBM, qui termine donc 4e, et NetApp clôt le classement en arrivant à la 5e place.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top