L'autorité de la concurrence va se pencher sur la réservation en ligne d'hôtels

Par
Le 18 novembre 2014
 0
Le gouvernement annonce avoir saisi l'Autorité de la concurrence au sujet des contrats passés entre les centrales de réservation en ligne de type Booking ou Hotels.com avec les hôteliers. Le ministre de l'Economie souhaite que le secteur fasse preuve de plus de transparence.

00fa000007387773-photo-booking-com-logo.jpg
Le ministère de l'Economie ainsi que celui des Affaires Etrangères et du Développement international indiquent avoir saisi l'Autorité de la concurrence. L'organisme va donc devoir remettre un avis au sujet des contrats liant les centrales de réservation en ligne tels que Booking ou Hotels.com aux hôtels.

Le gouvernement insiste sur un point en particulier et demande à ce que l'Autorité de la concurrence expertise le système « visant à imposer aux centrales de recourir exclusivement à un contrat de mandat, ce qui interdirait aux hôteliers d'agir sur les prix de vente au public et contribuerait à la transparence en matière tarifaire ».

Le cœur du problème réside dans le fait que certains services de réservation interdisent contractuellement aux hôteliers de pratique des prix moins chers que ceux qu'il affiche sur son site. Une pratique qui peut conduire à réduire la concurrence sur ce marché. Arnaud Montebourg avait en mai dernier critiqué ces méthodes. L'ex-ministre de l'Economie avait même attaqué Booking devant le Tribunal de commerce de Paris. Une offensive consécutive à une première salve dirigée à l'encontre d'Expedia en novembre 2013.

Concernant la saisine de l'Autorité de la concurrence, un premier avis devra être prochainement rendu. Les conclusions serviront à savoir si ces méthodes sont conformes aux pratiques tarifaires autorisées dans l'Union européenne.

Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top