Netflix : "Nous donnerons aux contenus français une place plus importante"

22 juillet 2014 à 17h16
0
Reed Hastings, le p-dg de Netflix confirme que l'arrivée du service de vidéo à la demande en France se fera au début du mois de septembre prochain. Le responsable en profite pour dévoiler de bons résultats financiers pour sa plateforme.

00FA000007372281-photo-logo-netflix-2014.jpg
Netflix dévoile ses chiffres pour le compte de son deuxième trimestre fiscal. Le service de VOD américain, qui arrivera en septembre sur nos côtes, annonce disposer de 50,045 millions d'utilisateurs à travers le monde. La majorité des utilisateurs se trouvent aux Etats-Unis (36,24 millions) alors que les activités internationales du service (Canada, Amérique centrale et du sud, Espagne, Grande-Bretagne, Scandinavie, Pays-Bas) ont séduit jusqu'à présent 13,8 millions d'abonnés.

Si le marché domestique demeure logiquement la première source de revenus pour Netflix, la croissance se réalise hors de son territoire national. Le service explique avoir séduit 570 000 nouveaux clients aux Etats-Unis contre 1,12 million de nouveaux clients à l'international.

C'est pourquoi Netflix va continuer d'attaquer de nouveaux territoires, en particulier la France. Lors de la présentation des résultats du groupe, Reed Hastings, le p-dg de la plateforme de VOD par abonnement précise : « nous voulons investir dans les contenus français [...] nous cherchons actuellement à réaliser des investissements grâce notamment aux productions que nous pouvons y réaliser ».

Netflix a d'ailleurs déjà posé les premiers jalons de son arrivée en France puisqu'outre une architecture technique robuste, le service a signé un accord de diffusion avec la Sacem. Une rémunération des auteurs, compositeurs, sous-titreurs et éditeurs sera donc assurée pour l'ensemble du répertoire de l'organisme présent dans les œuvres audiovisuelles diffusées par Netflix.

0190000005789690-photo-netflix.jpg


Reed Hastings poursuit : « nous voulons être aimés en France par les consommateurs français parce que nous donnons aux contenus français une place plus importante, nous apportons une variété, comme certains shows télévisés, qui jusqu'à présent ont été sous-distribués ».

Pour y parvenir, Netflix devra toutefois réaliser d'importantes dépenses afin de continuer de proposer des contenus originaux sur son service, synonyme de valeur ajoutée par rapport au reste de la concurrence. Il devra également à nouveau augmenter ses dépenses dédiées au marketing. Ce poste est passé de 2,65 millions de dollars fin 2012 à 3,11 millions en 2013. Le chiffre devrait encore atteindre un record puisque pour les 6 premiers mois de l'année, Netflix a déjà dépensé 1,78 million pour mettre sur le marché ses offres.

Malgré ce passage obligatoire, les chiffres sont bons pour la plateforme américaine. Netflix indique avoir réalisé un chiffre d'affaires de 1,34 milliard de dollars pour un bénéfice net de 71 millions de dollars. La société ne totalisait que 29,5 millions de dollars voilà un an.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top