La 4G a été utilisée par 3,7 millions de Français

01 juin 2018 à 15h36
0
L'Arcep fait un bilan du développement de la 4G en France. Le régulateur indique que le très haut débit mobile a déjà été utilisé au moins une fois par 3,7 millions d'utilisateurs sur le territoire.

00FA000007281364-photo-france-4g-tr-s-haut-d-bit.jpg
Au 31 mars 2014, environ 3,7 millions de clients ont utilisé le réseau 4G au cours des trois derniers mois pour se connecter à Internet. L'Arcep dresse ce constat dans le cadre de la publication de son observatoire des marchés des communications électroniques en France (.pdf). Le très haut débit mobile est disponible depuis un peu moins d'un an désormais sur le territoire.

Dans son analyse, le régulateur comptabilise les clients actifs qui possèdent non seulement une offre 4G mais également un terminal compatible sur les fréquences utilisées par les opérateurs. Elle rappelle ainsi que les opérateurs ne font en général pas cette distinction dans leur communication puisqu'un utilisateur peut en effet disposer d'un tel abonnement sans pour autant posséder le smartphone nécessaire pour la 4G.

Toujours est-il que toutes technologies confondues, le volume de données consommées via un smartphone ou une clé Internet atteint désormais 56 629 téraoctets au premier trimestre 2014. Cela représente une « croissance annuelle de 76,0%, un peu supérieure aux précédents trimestres », précise l'Arcep.



Pour en savoir plus
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HP : la Chromebox
Wiko Slide : un grand smartphone de 5,5 pouces pour seulement 170 euros
Facebook Messenger poursuit sa croisade sur l'iPad
Manipulation des flux d’informations Facebook : une plainte est déposée devant la FTC
Spotify comble les erreurs de jeunesse de sa nouvelle application iPhone
HTC relève la tête grâce au M8 et au
Microsoft et Canon signent un accord sur les brevets pour la photo
BlackBerry vend son département R&D en Allemagne
Résultats du bac 2014 : comment les consulter
Droit à l'oubli : Google a reçu 70 000 demandes en un mois
Haut de page