Face à Netflix, le CNC veut favoriser les offres françaises

10 juin 2014 à 12h58
0
Face à l'arrivée prochaine de Netflix en France, le secteur du cinéma et de la vidéo tente de créer un contre-feu. Le CNC va lancer des initiatives visant à aider les acteurs du territoire.

00FA000002544768-photo-netflix.jpg
Plusieurs responsables de services de vidéo à la demande ont été reçus par le Centre national du cinéma et de l'image animée. Le CNC s'est saisi de la question de l'arrivée prochaine de Netflix sur nos côtes et entend mettre en avant la concurrence, déjà présente ou à l'état d'initiatives, en France.

Selon Les Echos, l'organisme mène actuellement une réflexion dont le but est de lancer des initiatives « d'ici à la fin de l'année, en s'appuyant sur des acteurs existants et les projets émergents ». Orange (Dailymotion), Canal+ mais également Allociné ou encore FilmoTV auraient participé à ce rendez-vous.

Le CNC entend favoriser les synergies, éventuellement les rapprochements entre ces différents acteurs du marché. L'idée est alors de pouvoir séduire l'ensemble du public, adepte des films généralistes ou plus averti. Cet éventail pourrait permettre à l'internaute de choisir éventuellement d'autres plateformes que Netflix.

Pour ce faire, le CNC pourrait mettre la main à la poche en soutenant la diffusion de certains programmes et en leur octroyant des aides. En attendant, Netflix continue de préparer son arrivée sur le marché. Il vient à ce titre de mettre en place une filiale baptisée Netflix Netherlands à Amsterdam. Selon bfmtv.com, cette entité servira de base à la société américaine pour attaquer le marché français.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top