Booking.com a le fisc sur le dos en plus d'Arnaud Montebourg

02 juin 2014 à 14h02
0
Booking.com diminuerait sa base imposable en France en facturant ses clients via sa filiale néerlandaise. Ce montage financier, et d'autres, auraient piqué la curiosité de Bercy depuis un an.

0104000007387773-photo-booking-com-logo.jpg
C'est la loi des séries pour Booking.com. Cible du ministre de l'Economie Arnaud Montebourg la semaine dernière, le site de réservation en ligne serait également dans le viseur de Bercy depuis un an, selon Bfmtv. Le fisc s'intéresserait à la façon dont la plateforme facture ses réservations en France, dont le mécanisme lui permettrait d'échapper en partie à l'impôt.

Bfmtv explique que lorsqu'un client effectue une réservation en ligne pour un hôtel français, c'est en fait l'entité néerlandaise qui se charge de l'encaisser, et non la filiale en France. D'après les comptes de l'entreprise, cela représente 3 millions de nuitées en 2013 au montant moyen de 96 euros. Et avec une commission de l'ordre de 16%, cela représente 46 millions d'euros de chiffre d'affaires sur la période.

Quant à la filiale française, elle est cantonnée à une activité de support et non une activité commerciale, poursuit notre confrère, qui de plus aurait plafonné sa marge opérationnelle à 9% contre 47% à Amsterdam, pour abaisser l'impôt sur les sociétés, qui ne se serait élevé qu'à 577 054 euros pour l'année fiscale 2012.

Détenu de l'américain PriceLine via un intermédiaire sis au Delaware, Booking.com serait soumis à une taxe de 35% s'il rapatriait ses revenus aux Etats-Unis. Pour échapper à cela, le site de réservation stockerait 1,8 milliard d'euros sous forme de bons du trésor allemand et néerlandais aux Pays-Bas.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page