Rovio, l’éditeur d’Angry Birds, voit ses bénéfices chuter

01 juin 2018 à 15h36
0
L'éditeur finlandais de jeux vidéo et autres produits dérivés relatifs à ses productions publie des résultats en demi-teinte. Si le chiffre d'affaires de Rovio augmente sur l'année, son bénéfice net diminue de moitié.

00DC000005495993-photo-quiz-19-angry-birds.jpg
La trajectoire de Rovio, l'éditeur des séries Angry Birds, commence à piquer du nez. La société indique que son chiffre d'affaires a continué de progresser en 2013, de 2,5%, à 156 millions d'euros. Cet élément n'est pas pour autant un motif de satisfaction puisque le bénéfice net de la société s'écroule.

En 2012, Rovio annonçait un bénéfice net de 55,5 millions d'euros. Une année plus tard, l'éditeur ne réalise désormais plus que 26,9 millions d'euros. La chute est donc importante même si la société relativise la situation dans un communiqué. Elle précise qu'elle a modifié ses activités pour se diriger davantage vers l'animation.

Rovio a fait le choix de se diversifier quand bien même 4 de ses créations figurent parmi le top 100 des jeux payants les plus vendus sur l'AppStore. D'autres facteurs permettent également de comprendre ces mauvais résultats. La société a augmenté ses effectifs et mis l'accent sur les produits dérivés, lesquels représentent la moitié des revenus du groupe.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Synology EDS14 : transformez un disque dur externe en NAS avec DSM 5.0
La Cnil va accentuer ses contrôles en ligne sur l’utilisation des données personnelles
WordPerfect : Novell à nouveau débouté face à Microsoft
LG commence solidement l'année grâce au Nexus 5 et au G2
Virgin Mobile perd des clients en début d’année
Smartphone : Bruxelles veut en finir avec les disputes de brevets
PayTop s'attaque aux coûteux transferts d'argent vers l'étranger
Le gestionnaire de tâches IFTTT s'invite sur Android
Samsung reste fort mais baisse de régime au premier trimestre
L'impression 3D à la rescousse de la recherche contre le cancer
Haut de page