Netflix relève ses tarifs pour financer croissance et contenus

22 avril 2014 à 11h58
0
L'expansion internationale et la production de contenus exclusifs coûte cher à Netflix qui, en dépit d'excellents résultats ce trimestre, annonce une augmentation tarifaire pour ses nouveaux abonnés.

0104000004847054-photo-netflixter.jpg
Netflix continue de gagner des abonnés. Dans son pays, les Etats-Unis, le service de streaming vidéo a séduit 2,25 millions de nouveaux membres, ce qui correspond aux attentes. A l'international, où il n'est pas encore rentable, Netflix a gagné plus d'abonnés que prévu, soit 1,75 million contre 1,6 million attendus. Son but à terme est d'avoir plus de membres à l'étranger que dans son pays.

A l'heure actuelle, Netflix compte 35,7 millions d'abonnés aux Etats-Unis contre 12,7 millions dans les autres pays. L'international représente plus d'un quart de son chiffre d'affaires, soit 267 millions d'euros au premier trimestre 2014. Mais cette expansion coûte cher et ne permet pas encore à Netflix d'être rentable sur ces nouveaux marchés.

Il a gagné 201 millions de dollars aux Etats-Unis et en a perdu 35 millions à l'étranger. Alors que la perte était de 77 millions il y a un an, elle devrait être ramenée à 12 millions dès juin prochain.

Les contenus sont de plus en plus salés

Pour financer cette expansion, qui concernerait la France dès cet automne, Netflix annonce en parallèle de ses résultats financiers une hausse tarifaire. Réservée à ses nouveaux abonnés uniquement, elle sera de 1 et 2 dollars par mois, faisant passer l'abonnement mensuel aux Etats-Unis de 8 dollars à 9 ou 10 dollars. La hausse tarifaire, précise Netflix, ne s'appliquera aux abonnés actuels qu'après un délai « généreux ».

L'autre raison expliquant cette inflation est le prix des accords de diffusion, surtout lorsqu'il s'agit d'exclusivités. Ce poste de dépense est passé de 5,7 milliards de dollars à 7,1 milliards en une année. A cela s'ajoute le financement pour Netflix de ses propres séries, comme House of Cards (disponible même en 4K), dont le succès a confirmé la plateforme dans sa démarche ou bien encore Orange is the new black.

Déjà testée en Irlande, la hausse des prix n'a eu qu'un impact modéré sur la croissance du parc d'abonnés, à en croire Netflix. Même si la société a multiplié ses profits par 20 ce trimestre, à 53 millions de dollars, ça n'est pas encore suffisant pour lui permettre de soutenir ses ambitions. Pour Reed Hastings, le PDG, la hausse tarifaire va permettre à sa société de « croître et de produire d'autres contenus originaux ».


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top