Fréquences : une mission européenne pour la bande des 700 MHz

01 juin 2018 à 15h36
0
Un nouveau groupe de travail va plancher sur la question de l'utilisation de certaines plages de fréquences. La bande UHF (470-790 MHz), pouvant être utilisée pour la télévision ou le très haut débit mobile, sera au centre des observations.

00FA000006594644-photo-r-duire-les-ondes-possible-condition-de-tripler-les-antennes-relai.jpg
Accompagné de « plusieurs hauts responsables de sociétés européennes du secteur de la radiodiffusion, des réseaux et de la téléphonie mobile ainsi que d'organismes chargés des aspects techniques », Pascal Lamy va mener un groupe de travail sur la question de l'utilisation de la plage de fréquences 470-790 MHz.

Nommé par la Commission européenne de cette tâche, l'ancien directeur de l'OMC dispose de 6 mois pour faire des propositions « sur la façon d'utiliser plus efficacement la bande UHF (470-790 MHz) au cours des prochaines décennies », précise l'organisme dans un communiqué.

Les ressources en matière de fréquences n'étant pas infinies et les besoins du marché de la télévision et de la téléphonie mobile allant en s'accroissant, l'idée est de trouver un terrain propice à la réflexion entre ces deux marchés. L'une des problématiques à laquelle devra répondre Pascal Lamy reprend d'ailleurs cette interrogation en questionnant sur le fait de savoir quelles seront les « incidences financières d'une plateforme hertzienne de nouvelle génération servant à la radiodiffusion et à Internet ».

En France, la question a déjà été évoquée voilà plusieurs mois. Le gouvernement s'est inscrit en faveur d'un processus conduisant à réutiliser certaines bandes de fréquences (dont a priori le 700 MHz) afin notamment de promouvoir le développement de la 4G mais le sujet avait jusqu'à présent peu avancé. C'est pourquoi Fleur Pellerin a en partie dévoilé en décembre dernier sa stratégie sur le sujet.

La ministre déléguée chargée de l'Economie numérique a ainsi annoncé la création d'une mission confiée à Joëlle Toledano. Cette professeure des Universités a pour objectif « d'identifier des bandes de fréquences susceptibles d'offrir des possibilités avancées de partage et d'être utilisées pour des usages innovants ». Une tâche pour laquelle elle sera épaulée par l'ANFR et éventuellement l'Arcep et le CSA.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Voitures autonomes : Nokia se rapproche de Continental
Sylvain Brissot :
Oracle livrera Java 8 le 18 mars, même avec des bugs
Infos US de la nuit : Facebook se renforce en Russie, Google mise plus sur l'énergie éolienne
Google Drive s'enrichit d'un flux d'activités
Bientôt des applications Android directement dans le BlackBerry World ?
Winamp repris par Radionomy entre 5 et 10 millions de dollars
Après des restructurations, HP définit ses objectifs pour 2017
Apple pourrait ressusciter l'iPhone 4 pour le marché indien
Sony présente deux nouveaux smartphones Android : les Xperia T2 Ultra et E1
Haut de page