Weibo, le Twitter chinois, progresse grâce à la pub et à Alibaba

Par
Le 13 novembre 2013
 0
Face aux mêmes difficultés que Twitter, son équivalent chinois, Weibo, doit développer ses sources de revenus sur mobile afin de dégager des bénéfices, même si ses recettes progressent fortement.

00f0000006834770-photo-weibo.jpg
Weibo n'a pas à pâlir de la comparaison avec son pendant américian, Twitter. Le site de microblogging, propriété du portail Sina à hauteur de 56,5%, affiche pour le troisième trimestre un doublement de son chiffre d'affaires, lequel atteint les 53,4 millions de dollars -Twitter a réalisé une croissance similaire sur la période, mais à 168,6 millions de dollars. Quatre fois plus petit en valeur, Weibo a deux fois plus de membres inscrits : 500 millions, contre 230 millions pour l'américain.

La publicité représente 80% du chiffre d'affaires du réseau social. En hausse de 125%, ces revenus ont atteint 43.7 millions de dollars, indiquant que les annonceurs chinois utilisent de plus en plus les réseaux sociaux comme outils de marketing. Pesant près d'un tiers des recettes globales de Sina, Weibo a tiré la croissance du groupe - il s'est amélioré de 21% sur un an, à 185 millions de dollars.

Alibaba au coeur de la croissance

Le PDG du groupe coté au Nasdaq, Charles Chao, souligne qu'à l'avenir « la majorité des recettes devrait provenir de Weibo », alors que le réseau social a diversifié ses sources de monétisation, en nouant un partenariat avec le numéro un chinois du e-commerce, Alibaba. Ce dernier s'est emparé de 18% du capital en avril (avec une option sur 30%), ce qui a déjà influencé de façon « très importante » le chiffre d'affaires.

En août, les deux géants du Web chinois ont lancé un service permettant aux membres de Weibo de réaliser des achats sur Taobao, la place de marché d'Alibaba concurrente d'eBay, et ce, directement depuis le site de microblogging. Un partenariat qui porte ses fruits puisque les recettes générées sont estimées à 20 millions de dollars. Si bien que Sina va encore se lier à Alibaba, et notamment à sa solution de paiement AliPay.

L'avenir se jouera sur mobile

L'un des enjeux rappelé par Charles Chao lors d'une conférence avec les analystes est de réussir à monétiser son audience mobile. Actuellement, la plateforme y parvient dans une certaine mesure. Au troisième trimestre, un cinquième du chiffre d'affaires a été réalisé sur mobile. Si la publicité se prête bien à l'exercice sur ce canal, c'est moins le cas des jeux sociaux, qui pèsent 9,7 millions de recettes en septembre.

Le 10 novembre, Sina a annoncé la venue de la plateforme Weibo Finance. Doté d'une licence de paiement, Weibo proposera différents produits financiers, complétant son offre de portefeuille électronique lancée l'an dernier, Weibo Wallet, et emboîtant le pas au Google chinois, Baidu, et son Baidu Finance Center. Cette offre permettra à la société d'accompagner ses efforts dans l'achat via sa plateforme, notamment sur mobile.

Weibo pourrait même aller plus loin. Assis sur une trésorerie de 1,2 milliard de dollars, en croissance annuelle de 75%, Charles Chao compte réaliser des acquisitions, principalement dans le domaine de la mobilité. Sans piste concrète pour l'instant, la recherche serait menée de façon active.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top