L'Arabie saoudite veut contrôler Skype, ou elle l'interdira

01 juin 2018 à 15h36
0
Skype et d'autres services équivalents comme Viber pourraient se voir interdits en Arabie saoudite d'ici la fin du mois de mars s'ils n'offrent pas une possiblité de contrôle au régulateur des télécoms local.

Les services de voix sur IP sont dans le viseur des autorités saoudiennes. Skype mais aussi WhatsApp ou encore Viber ont jusqu'à samedi 30 mars pour donner un accès au régulateur des télécoms saoudien, la Communications and Information Technology Commission (CITC), afin qu'il garde un œil sur les communications échangées via les applications concernées.

« Il a été demandé aux compagnies locales de télécommunications de trouver avec les opérateurs de ces plateformes les applications de nature à en surveiller les contenus », a précisé une source de la CITC auprès de l'AFP. Cette injonction, se voulant « en conformité avec les procédures réglementaires », risque de mener à l'interdiction pure et simple de ces services dans le pays, si ces dernier ne s'y conforment pas.

D'après le site de la chaîne Al Jazeera, le ministre de la culture et des médias saoudien, Abdel Aziz Khoga, reconnaissait auprès du quotidien algérien El Watan en février que plusieurs membres du gouvernement avaient imposé une censure de Twitter - le site de microblogging serait utilisé par la moitié des internautes du pays, soit trois millions de personnes environ. Face à cet engouement, le ministre en avait appelé à la « conscience » des internautes, reconnaissant qu'il était devenu difficile de tout contrôler.

Dans le cas de Skype, WhatsApp et Viber, des enjeux commerciaux seraient également en jeu. Des pressions émanant de Zain et Mobily, deux des trois opérateurs de télécommunication saoudiens, auraient été exercées à l'encontre de la CITC. L'AFP indique en outre que ces services de voix sur IP ont déjà été interdits aux Émirats arabes unis, pour des raisons concurrentielles.

En France, pas question de bannir Skype. Toutefois, le régulateur des télécoms (Arcep) a saisi le Procureur de la République de Paris le 12 mars afin que la filiale de Microsoft se déclare comme opérateur de téléphonie. Une démarche qui contraindrait Skype à certaines obligations dont il fait l'économie actuellement, comme assurer la portabilité du ou participer au financement du service universel.

Télécharger Viber pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange : la 4G à 1 euro/mois, mais pas chez Sosh
Dell confirme la proposition de Blackstone, et va y réfléchir
Stéphanie Lang, Sony : pas de liseuse avec éclairage intégré en vue
Google renouvelle son appel du pied vers les PME-TPE
Yahoo rachète Summly, l'app mobile qui
L’Arcep rappelle les indicateurs de mesure de la qualité de service
Ubuntu Kylin : le prochain système officiel de la Chine
4G : Bouygues devra verser plus d’1% de son chiffre d'affaires pour réutiliser ses fréquences
Un Galaxy S4 mini déjà prévu pour juin ?
SFR La Carte : appels et SMS illimités le soir et le week-end
Haut de page