Jeux sociaux : Souva rachète MXP4 et entend proposer son format en Open Source

01 juin 2018 à 15h36
0
L'éditeur de jeux sociaux de la région lyonnaise Souva (éditeur de Picaboum) indique avoir racheté les actifs de la société MXP4. Cette dernière a développé un format audionumérique interactif qui pourrait, à l'avenir, passer en partie en Open Source.

00FA000005787928-photo-picaboum.jpg
En 2007, Gilles Babinet (Captain Dash, Eyeka), Phillipe Ulrich (Cryo Interactive) et Sylvain Huet fondaient la société MXP4. Cette dernière a ainsi développé et promu le format .mxp4 permettant aux professionnels du secteur de la musique d'assembler et donc de pouvoir disposer de plusieurs types d'informations dans un seul et même fichier.

Le format autorise ainsi la compilation de données multimédia comme des contenus musicaux, vidéos, des informations biographiques, des dates de concerts... En outre, il comporte certaines fonctions interactives permettant par exemple à un utilisateur de faire des remixes de titres musicaux.

Malgré une levée de fonds de 6,5 millions de dollars en 2007, MXP4 a vendu ses actifs à la société Souva. L'éditeur ne mentionne pas le montant de l'opération mais nous précise qu'il s'agit d'un rachat d'actifs immatériels comprenant les brevets, les jeux, la technologie ainsi que les contrats déjà négociés avec les Majors américaines mais également la propriété de la filiale US, Bopler Inc.

François Souvignon, président de Souva (et ancien actionnaire de Cyrealis, désormais propriété de M6 Web, éditeur de Clubic) précise : « Cette acquisition a été menée afin d'intensifier notre présence sur le terrain des jeux sociaux. Sur la technologie, et même si ce n'est pas notre métier, nous réfléchissons actuellement à la passer en Open Source. Nous cherchons donc des partenaires pour éventuellement développer cette voie ».

Le dirigeant entend donc monétiser l'utilisation de la technologie en réfléchissant au passage à l'Open Source. « Pourquoi ne pas proposer une version libre et gratuite à destination des particuliers et développer à côté une version professionnelle, nous étudions en ce moment ces deux voies-là. Notre objectif est de proposer une version libre pour les passionnés de musique et ainsi d'imposer le format », ajoute-t-il.

A terme, l'activité jeux sociaux de Souva sera donc développée à travers les plateformes idoines (notamment Facebook) mais également via la SteamBox ou d'autres supports. Enfin, l'éditeur devrait boucler un tour de table d'ici l'été afin de continuer le développement de son activité.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Comparateur de vol : Google Flight Search disponible en France
Skype reçoit une mise à jour sur Windows Phone
Données personnelles : le hacker Andrew Auernheimer écope de 3 ans de prison
Cloud : Orange mise sur l’aide aux PME et l’international
Galileo : première position déterminée indépendamment du GPS
Akasa : deux boitiers à refroidissement passif pour PC miniatures
Google Street View monte au sommet du Kilimandjaro
Gmail reçoit une mise à jour sur Android
Iliad/Free dépasse les attentes mais son bénéfice baisse de 25% en 2012
La Poste Mobile simplifie son offre et passe à 42 Mbps
Haut de page