Cartel des tubes cathodiques : Panasonic fait appel

Par
Le 21 décembre 2012
 0
Panasonic, au même titre que LG Electronics, Philips, Samsung SDI, Toshiba et Technicolor ont récemment été accusés par l'Union européenne d'avoir mis en place pendant plusieurs années un cartel sur la production de tubes cathodiques pour téléviseurs et écrans PC. La firme nippone Panasonic ne se satisfait pas de ce jugement et déclare faire appel de cette décision.

00fa000002056054-photo-logo-panasonic.jpg
Panasonic ne goûte pas la décision de la Commission européenne de la condamner au même titre que d'autres groupes producteurs de tubes cathodiques au paiement d'une amende de 1,47 milliard d'euros. Il a donc décidé de faire appel en son nom propre ainsi que sous celui de sa filiale MT Picture Display également visée par la procédure.

Dans une note (.pdf), le groupe considère en effet que la décision est « factuellement et légalement erronée ». Il faut dire que Panasonic est sévèrement touché par l'amende infligée par la Commission européenne. La maison-mère a écopé de 157 478 000 euros d'amende, sa filiale MTPD 7 885 000 euros, enfin Panasonic, MTPD et Toshiba sont, en sus, condamnées solidairement à verser la somme de 86 738 000 euros.

Pour sa défense, la firme tient à expliquer qu'elle est déjà sortie du marché des écrans CRT mais ne précise toutefois pas qu'elles étaient ses activités propres entre 1996 et 2006. Pour l'instant, la commission n'a pas répondu à cette demande d'appel. Son enquête avait toutefois mis le doigt sur deux ententes (marché des téléviseurs et écrans PC) dans lesquelles des dirigeants des groupes concernés planifiaient régulièrement des rendez-vous où les grandes orientations du cartel étaient prises.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top