Fujitsu, NTT DoCoMo et NEC montent une coentreprise dédiée aux puces pour mobiles

01 août 2012 à 15h42
0
Plusieurs grands groupes viennent de décider de former une coentreprise (joint-venture) destinée à limiter les coûts de production de composants dédiés aux terminaux mobiles. Baptisée « Access Network Technology », la structure regroupe Fujitsu, NTT DoCoMo, NEC et Fujitsu Semiconductor.

00FA000003237632-photo-fujitsu.jpg
Face à la croissance du marché du mobile, plusieurs géants japonais ont décidé de former une alliance dans la production de composants électroniques qui équiperont les prochains terminaux mobiles. Appelée « Access Network Technology » et dotée de 100 millions de yens de capital cette coentreprise doit permettre à ces sociétés de prendre un « avantage en terme de compétitivité sur le marché de smartphones » et ainsi se frotter à Qualcomm.

Dans un communiqué, Fujitsu précise qu'il détient 52,8 % de la structure. DoCoMo (19,9 %), NEC (17,8 %) et Fujitsu Semiconductor (9,5 %) complètent cette alliance dont l'objectif sera, selon Reuters, d'atteindre 7 % du marché des puces pour smartphones à l'orée 2014.

Ce type de rapprochement est relativement courant pour les entreprises japonaises. Toutefois, une initiative similaire avait été avortée en début d'année suite à des divergences de positions avec Samsung et Panasonic. De son côté, Access Network Technology devrait commencer à être opérationnelle dès le début du mois d'aout.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Brevets : Microsoft souhaite signer un compromis avec Motorola
App Store : deux tiers d'applications
A. Filipetti juge l'Hadopi chère
Nexus Q : Google retarde le lancement
Windows 8 : Microsoft annonce la RTM, disponible à partir du 15 août
Radeon HD 7750 low profile chez Sapphire et HIS
Outlook.com : tour d'horizon du nouveau service de messagerie de Microsoft
La vente de matériel d'écoute est soumise à autorisation
Dropbox admet un piratage et renforce sa sécurité
Zynga objet d'une action collective, sur fond de soupçons de délit d'initié
Haut de page