🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Pourquoi Meta va être obligé de revendre Giphy, la plateforme de GIF en ligne

19 octobre 2022 à 13h00
6
Meta Giphy Resized © Meta / Giphy
© Meta / Giphy

Après avoir bataillé longuement avec l'Autorité de la compétition et des marchés (CMA) britannique, Meta est sommée de revendre Giphy.

Ce combat juridique remonte à l'année dernière, lorsque la CMA avait déjà réclamé à la société de Mark Zuckerberg de revendre la plateforme. Meta avait fait appel de cette décision, sans pour autant que l'autorité britannique en démorde.

L'autorité britannique valide son jugement

L'investissement massif de Meta n'a finalement pas payé, lorsqu'elle a décidé de racheter Giphy en 2020 pour la somme colossale de 400 millions de dollars. Une longue étude du dossier par la CMA en a découlé et a abouti l'année dernière à une amende de 70 millions de dollars ainsi qu'à l'injonction de revendre la plateforme de GIF en ligne.

La tentative d'appel de Meta a forcé l'autorité britannique à réétudier le dossier, et nous connaissons désormais son verdict, qui n'a pas changé. La société de Mark Zuckerberg n'a donc d'autre choix que de revendre Giphy dans son intégralité et globalement.

La CMA a entériné sa décision rendue l'année dernière à la lumière de diverses preuves indiquant que ce rachat constituerait une perturbation du marché et de la concurrence. Entre autres : l'accès à la librairie de Giphy, mais aussi une concurrence déloyale en matière de publicités.

La CMA indique ainsi que Giphy avait, avant son acquisition par Meta, commencé à déployer ses propres services de publicité, qui ont ensuite été absorbés par le géant américain. À ce moment-là, Meta contrôlait déjà plus de la moitié du marché de la publicité au Royaume-Uni, pesant ainsi environ 7 milliards de livres sterling.

Meta bien déçue

La CMA a ainsi statué en ce sens : « Ce rachat risquerait de réduire drastiquement la concurrence dans deux marchés. Il a déjà résulté en la suppression d'un potentiel concurrent sur le marché d'affichage des publicités au Royaume-Uni, tout en donnant à Meta la capacité d'augmenter encore son pouvoir sur le marché des réseaux sociaux. La seule solution pour régler la situation est la revente de Giphy. »

Matthew Pollard, représentant de Meta, a répondu à cette nouvelle en ces termes : « Nous sommes déçus par la décision de la CMA, mais l'acceptons. Nous travaillerons de très près avec l'autorité britannique afin que la revente de Giphy soit faite dans les règles, à travers le monde. »

Voici en tout cas un nouveau couperet infligé à Meta, alors que son projet phare qu'est Horizon Worlds s'enlise et peine à retenir les foules. Dans le même ordre d'idée, le géant américain a récemment dû dissoudre son équipe d'innovation responsable, dont la tâche était d'identifier les « dégâts potentiels à la société ».

Source : Gov.UK

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
userresu
Giphy, des idées de génie ?<br /> (Si vous me cherchez, je suis déjà dehors ----&gt; [] )
DanyBoy
Non ne prends pas la porte c etait tres bien
TotO
Meta critique et se fait des films ?
ABC
Je ne vois pas l’intérêt stratégique pour Meta de posséder ce site de gifs en ligne, surtout qu’il en existe des tas.<br /> La question que je me pose concerne la légalité d’un tel site que je place dans la même catégorie que les plateformes de piratage musical ou pornographique, constituées à 99% de contenus volés, hébergées dans des pays peu regardants.<br /> En effet, l’essentiel des gifs animés est conçu à partir de vidéos et de photos non libres de droits et volées sur Google. Le fait de les trafiquer n’enlève pas cette violation du droit. Trop facile de se décharger sur les utilisateurs, sans contenus volés, cette plateforme serait quasi vide. C’est donc bien un système qui repose sur le vol.<br /> Et pas de jurisprudence du type « droit à la citation » vu qu’il y a un gros business fait à partir de ces gifs à hauteur de centaines de millions de dollars.<br /> Après, difficile de faire un procès pour 1 gif ou 1 mème, quand on ignore qui a piqué le contenu à la base. Ce qui pourrait se produire en revanche, c’est un procès groupé d’ayant droits réunis en collectif (cinéma, photographes, illustrateurs), qui pourrait tomber au moment où on s’y attend le moins. Vu les gros sous en jeu, aux USA, ça pourrait n’être qu’une question de temps…<br /> Une fois de plus, si Meta restait dans la légalité, ça ne serait pas rentable. Imaginez payer des gens pour identifier chaque image ! Cette entreprise a le même type de fonctionnement pervert que les systèmes ubérisés. En clair, on fait ce qu’on veut quand on veut et où on veut. La loi, on verra après.
Alexzeyos
Car ils n’ont plus une thune ?
Peggy10Huitres
Giphy, des idées de génie ?<br /> (Si vous me cherchez, je suis déjà dehors ----&gt; [] )<br /> Ou chez GiFi …<br /> Comme quoi la pub, CA MARCHE !
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Black Friday Amazon : TOP 10 des offres choc ce samedi !
La balance connectée Withings Body+ est 30% moins cher pour le Black Friday
Black Friday Fnac : l'excellent Bose Quiet Comfort SE chute de prix !
Fnac brade la Box TV Nvidia Shield 4K à moins 50€ !
Profitez d'un PC gaming et de sa RTX 3080 à prix incroyable pour le Black Friday
Bon plan Apple : l'iPad Air 10,9
Une tablette à ce prix là, c'est forcément une offre Black Friday
Chez Cdiscount, le Samsung Galaxy S20FE 5G est à moins de 400€ pour le Black Friday
Amazon brade les dernières offres pour le week-end du Black Friday
Haut de page