La FTC reporte sa décision sur le rachat d'AdMob par Google pour enquêter sur iAd

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000003087898-photo-iad.jpg
La Commission fédérale américaine du Commerce (FTC) a décidé de reporter sa décision sur l'acquisition prévue de la plateforme de publicité mobile AdMob par Google. Le rachat, estimé à 750 millions de dollars, devra donc attendre deux semaines supplémentaires pour obtenir une autorisation, selon le San Francisco Chronicle (en anglais).

Google et AdMob ont accepté ce report, qui doit permettre à la FTC d'enquêter sur les effets du rachat de Quattro Wireless, une autre plate-forme de publicité mobile pour l'iPhone, par Apple en janvier. La firme de Cupertino s'était ainsi posée comme concurrente directe de Google sur le marketing mobile. Selon le San Francisco Chronicle, la FTC s'intéresserait notamment aux conditions imposées par Apple aux développeurs d'applications et aux publicitaire pour sa plate-forme publicitaire iAd.

Cette plate-forme a été annoncée par Apple en avril, pour aider les développeurs à générer du revenu avec les applications qu'ils créent pour l'iPhone, l'iPod Touch et l'iPad. Les développeurs peuvent choisir d'inclure ou non des publicités dans leurs applications, mais s'ils le font, ils reçoivent 60% des revenus générés, le reste allant à Apple. Le système est attendu pour juin. Personne n'a souhaité commenter à la FTC, chez Apple ou chez Google.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

USA : Google en baisse, Yahoo! progresse
L'éditeur Mandriva est à vendre, Linagora intéressé
Wikipedia critiqué pour le filtrage de ses contenus
Sobees, la première application Facebook pour iPad
Le board de TSMC valide une extension de sa capacité pour 1,65 milliard de dollars
AMD annonce sa nouvelle plate-forme Vision
Un nouvel iPhone 4G perdu dans la nature ?
Square : un système de paiement par carte bancaire sur iPhone et Android
Le Patch Tuesday consacre Outlook et Office
Yahoo rendra open-source sa solution cloud début 2011
Haut de page