Les prix des technologies numériques vont à Daniel Kaplan, Nicolas de Tavernost et Eric Garcia

10 mai 2010 à 12h07
0
012C000003176362-photo-nkm.jpg
Remise du Prix des technologies numériques - des Prix des technologies numériques, devrait-on dire, puisqu'il y en a trois en réalité - en grande pompe jeudi dernier dans les salons de l'Hôtel de Lassay, contigu à l'Assemblée nationale. Remis par la Secrétaire d'Etat à la prospective et au développement de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, et organisé par l'école Télécom ParisTech et son association de diplômés, le Prix des technologies numériques récompense trois acteurs dans le domaine technologique.

Premier prix : celui de l'Innovateur. Décerné à « une personnalité qui porte une innovation dont l'impact marquera l'avenir de la société numérique », il a été remis à Eric Garcia, fondateur de la société Covalia. Cette entreprise développe des solutions de télédiagnostic dans le secteur de la cybersanté. Pour Jean-Michel Hubert, président du jury du Prix des technologies numériques, ce sont les deux images véhiculées par Covalia qui ont valu à Eric Garcia la récompense. Jean-Michel Hubert note « l'importance du thème de la santé dans les implications et les usages numériques dans les prochaines année »s, et estime que Covalia montre « la pénétration de la technologie dans ce que la vie quotidienne a de plus intime pour les citoyens. »

Le deuxième prix, du Manager d'entreprise, a été remis à Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6 (maison-mère de Clubic). Selon Jean-Michel Hubert, le jury a ainsi voulu dire que « le monde de l'audiovisuel est intégralement partie prenante des technologies numérique et de leurs évolutions. Elle a sa place dans le mouvement que l'on qualifie souvent de convergence. »

Troisième et dernière récompense, le prix du Promoteur de la société numérique a été décerné à Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation Internet nouvelle génération. Une façon de rappeler que « l'Internet est indissociable du numérique, et générateur par sa dimension technologique et ses usages du mouvement dans lequel nous sommes », souligne le président du jury. L'occasion pour Daniel Kaplan de lancer un appel aux anciens diplômés de Télécom ParisTech : « Vous avez besoin de nos travaux, puisque vous nous distinguez, mais nous avons aussi besoin de vous dans nos projets, et dans l'association. La Fing est plus que jamais nécessaire, et plus que jamais fragile. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Chez Samsung, même Barbie a le droit à son netbook
Avec McDonald's, Facebook s'inspire de FourSquare
Facebook recrute pour contrer les critiques sur sa gestion de la vie privée
Les iPad seront simlockés au Japon
Canonical annonce Ubuntu Light pour les OEM
Samsung publie le kit de développement de Bada
L'Inria confirme la traque des réseaux BitTorrent
Gianduia : la nouvelle bibliothèque JavaScript d'Apple ?
Apple dépose une nouvelle marque en rapport avec iTunes
Toujours plus vite : DDR3 à 2533 MHz chez Corsair
Haut de page