Yelp lance deux nouveautés contre les accusations d'extorsion

01 juin 2018 à 15h36
0
03082512-photo-yelp.jpg
Yelp, un service web américain qui propose des critiques d'utilisateurs pour aider à trouver des commerçants locaux, fait face à de nombreuses critiques et à un procès pour extorsion. Le site vient de lancer deux nouveautés pour tenter de juguler le flot de mécontentements. Une action de groupe a en effet été lancée en février dans l'Etat de Californie contre l'éditeur du site, selon laquelle « Yelp a un schéma d'extorsion de fonds au cours duquel les employés de l'entreprise appellent des commerçants en leur demandant un paiement mensuel, sous couvert d'un contrat de publicité. » En échange, le site proposerait de supprimer ou de modifier des critiques négatives sur le site, selon les plaignants.

L'un des commerçants, un hôpital vétérinaire de Californie, a notamment expliqué avoir demandé à Yelp de supprimer « une critique fausse et diffamatoire ». Le site aurait refusé, et demandé en échange 300 dollars par mois « pour cacher ou supprimer la critique ». Yelp dénonce aujourd'hui ces allégations, expliquant que son filtre était basé sur un algorithme secret pour chercher les critiques sur les pages personnelles des utilisateurs et les afficher sur les pages des commerçants.

Pour désamorcer les critiques, Yelp a annoncé deux nouvelles fonctionnalités. La première est directement dédiée à rendre le site plus transparent, puisqu'il est désormais possible de voir les critiques filtrées par l'algorithme. Autre changement : le service « Critique favorite » est supprimé. « Ainsi, vous pouvez voir que l'algorithme fonctionne de la même façon pour les annonceurs et les autres, et que le service de Critique favorite a été mal interprété. Nous l'avons supprimé pour supprimer cette incompréhension. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Modern Warfare 2  et  R.U.S.E.  dynamisent Steam
Wuala : troquez votre espace disque pour du stockage en ligne en peer to peer
Rupert Murdoch attaque à nouveau Google
Box.net lève 15 millions de dollars, convoite les professionnels
La Grande-Bretagne s'apprête à voter sa Hadopi
Le Sénat étudie la taxation du e-commerce
Google attaqué par des artistes visuels aux Etats-Unis
L'iPad ne démarre pas sans problème
Deux nouveaux forfaits FullSMS chez Simplicime
isoHunt devient moteur de recherche aux États-Unis pour contourner la censure
Haut de page