Test Acer Aspire Vero 15 (2022) : un laptop écolo qui ne fait pas encore suffisamment envie

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
20 novembre 2022 à 11h42
6
Acer Aspire Vero-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Faire évoluer les PC portables pour qu'ils deviennent peu à peu plus respectueux de l’environnement. Plusieurs marques s’y essayent avec plus ou moins de succès. Parmi elles, Acer, et sa gamme Aspire Vero, encore récente sur le marché puisqu'elle n'a été lancée que l’année dernière seulement. Nous avons testé l’Aspire Vero 15 millésime 2022, la seconde version d’un appareil écolo, certes intéressant dans sa démarche, mais qui ne va pas au bout des choses. Pourquoi ? Réponse dans notre test.

Acer Aspire Vero AV15-52
  • Une approche écolo à saluer…
  • Connectique complète et webcam 1080p
  • Performances solides du Core i7-1255U
  • Bon potentiel en matière d’évolutivité (SSD et RAM remplaçables)
  • … mais qui ne va pas encore assez loin
  • On s’attendait à mieux sur l’autonomie
  • Écran 16:9 vieillot, avec de grosses bordures
  • Qualité des finitions juste correcte et design peu exaltant

Dell a son Concept Luna, un projet de PC portable entièrement modulaire composé de pièces faciles à démonter et à remplacer ; Framework a son Framework Laptop, qui met en œuvre peu ou prou la même idée, celle d’un PC portable durable… et donc écoresponsable. Acer, lui, opte pour une autre approche : celle d’un laptop conçu à partir de plastiques recyclés, emballé avec des matériaux recyclés eux aussi, laissant de côté au maximum les encres d’impression, sachets en plastique, autocollants superflus et autres éléments à la fois dispensables et nocifs pour la planète. En clair, l’appareil porte en étendard une certaine forme de sobriété.

Mais avant de vous parler de l’Aspire Vero dans le détail, voici avant toute chose la fiche technique du modèle (Aspire Vero AV15-52) qu’Acer France nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique Acer Aspire Vero AV15-52

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i7
Type de processeur
Intel Core i7-1255U / 10 coeurs / 12 threads
Fréquence du processeur
4,7GHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR4
Fréquence(s) Mémoire
4 800MHz
Nombre de barrettes
1

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
15,6in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle IPS
Type d'écran
LED
Résolution d'écran
Full HD
Format de l'écran
16/9
Dalle mate / antireflet
Oui
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Non

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Ethernet - RJ45 Femelle, Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C, HDMI, USB 3.2

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5.2

Équipement

Webcam
Oui
Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Oui - Couleur unique
Pavé numérique
Oui
Lecteur d'empreinte digitale
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
17,9mm
Longueur
363,4mm
Largeur
238,4mm
Poids
1,76kg

Le modèle que nous avons reçu en test est proposé à un tarif recommandé de 1 199 euros sur le site officiel d’Acer France, mais l’Aspire Vero débute aux environs de 800 euros avec un Core i3-1215U. Notez par ailleurs qu’une version 14 pouces de l’appareil est également disponible avec un Core i7 de 12e génération, 16 Go de RAM (LPDDR4X) et 512 Go de SSD pour un tarif de 1 099 euros cette fois.

Design : du minimalisme attentionné, un peu beatnik sur les bords

Avec 363,4 x 238,4 x 17,90 mm pour 1,76 kg, l’Aspire Vero est un ordinateur grand format tout ce qu’il y a de plus classique. Relativement léger, l’appareil interpelle d’entrée de jeu par son châssis en plastique gris légèrement texturé. Ce dernier lui confère une dégaine tout à fait atypique et un toucher presque « cartonné » qui n’est pas pour nous déplaire. Il faut dire que ce plastique n’est pas tout à fait comme les autres : il est en effet plus vertueux que celui que l’on trouve habituellement sur laptop… car partiellement recyclé.

Dans le détail, le châssis est composé à 30 % de matériaux recyclés post-consommation (PCR), tandis que les touches du clavier comportent 50 % de ces plastiques recyclés. Le trackpad est, pour sa part, entièrement fabriqué à partir de plastiques glanés dans les océans.

Acer Aspire Vero-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Il y a des efforts intéressants, mais pourquoi ne pas concevoir un PC portable composé à 100 % de plastiques recyclés ? En amont de ce test, nous avons pu nous entretenir avec Acer pour en discuter, et en l’occurrence, l’explication est à chercher du côté de la rigidité moindre de ces matières recyclées. Le constructeur n’a pas encore trouvé comment utiliser un pourcentage plus important de plastiques recyclés sans compromettre la rigidité du châssis de son Aspire Vero. D’après la responsable produit d’Acer avec laquelle nous avons pu échanger, les ingénieurs de la marque travaillent néanmoins à certaines améliorations. On peut donc imaginer que les prochaines moutures de l’Aspire Vero utiliseront encore plus de plastiques post-consommation.

De manière plus prosaïque, on ne peut pas dire que l’appareil est un canon de beauté. On est en réalité confronté à un produit aux lignes très classiques, assez peu exaltantes. Acer essaye de dénoter avec quelques détails propres à son PC écolo, mais sans grande inspiration. Les lettres « E » et « R » sont par exemple inversées (allusion peut-être un peu tirée par les cheveux à la réutilisation de matériaux qui caractérise l’appareil), et les autocollants, ou autres marquages à l’encre sont ici remplacés par des mentions directement moulées dans le plastique du châssis.

Acer Aspire Vero-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Les finitions sont, du reste, assez rustiques. En l’état, la qualité d’assemblage est plutôt dans la moyenne basse pour un PC monnayé aux alentours de 1 000 euros. Et qu’on se le dise, nous aurions été plus sévères avec l’Aspire Vero si sa dimension écolo n’était pas un véritable plus.

Dans l’ensemble, Acer ne donne pas l’impression d’avoir fait beaucoup d’efforts sur le design de son produit en dehors de la nécessité d’y installer du plastique recyclé. Et c’est quand même dommage sur un produit positionné sur le milieu de gamme avec certes, un prix d’entrée raisonnable, mais qui n’a rien de négligeable non plus. Nous aurions aimé que l’appareil ait tout simplement plus d’allure, plus de chien.

Acer Aspire Vero-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Heureusement, l’Aspire Vero se rattrape sur pas mal de points à commencer par le clavier (rétroéclairé sur deux niveaux). Sans être exceptionnel, ce dernier fait très bien son boulot avec une frappe sèche et rapide. La course mériterait d’être plus profonde et les touches moins bruyantes, mais ce que nous propose Acer est suffisant pour taper de longs textes avec précision et sans se fatiguer. Le trackpad est également d’assez bon niveau, grâce à une grande surface de glisse et des clics appuyés confortables.

Dans la partie supérieure gauche de ce pavé tactile est en revanche logé un capteur d’empreintes un brin capricieux. La saisie d’un code PIN est souvent demandée après plusieurs tentatives infructueuses d’identification à coups d’index. La webcam est pour sa part d’assez bonne qualité. On profite ici d’une définition Full HD, encore trop rare sur laptop. Le piquet en basse lumière n’est pas parfait, mais la qualité d’image offerte reste satisfaisante pour des échanges en visio.

Acer Aspire Vero-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Le Vero fait enfin très bonne impression en matière de connectique. Sa large sélection de ports facilite clairement la vie au quotidien puisqu’on retrouve sur ses flancs l’essentiel et même plus : une sortie HDMI, trois ports USB-A 3.2 Gen 1, un port USB-C Thunderbolt 4 (permettant la recharge et l’affichage sur un écran externe), une prise Ethernet RJ45, une connectique d’alimentation propriétaire (compatible avec les chargeurs Acer fournis sur les configurations en entrée de gamme) et une prise casque jack 3,5 mm. D’après nous, il manquerait juste un lecteur de carte SD pour que la fête soit plus folle. Le positionnement de la prise USB-C est, par ailleurs, assez peu pratique pour la recharge.

Acer Aspire Vero-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

L’effort consenti par Acer en matière d’accès aux composants et d’évolutivité est également à saluer. La plaque inférieure du châssis se retire facilement après avoir dévissé une dizaine de vis cruciformes classiques (pas besoin d’un tournevis de précision particulier, celui au fond de votre tiroir fera probablement l’affaire). On observe alors un SSD M.2 qui peut être remplacé en une poignée de secondes, une barrette de RAM DDR4 SO-DIMM qui peut, elle aussi, être changée, et une batterie facile d’accès. Les ventilateurs peuvent également être remplacés facilement au besoin, et l’accès à la carte mère (processeur soudé comme toujours ou presque en 2022) ainsi qu’aux haut-parleurs n’a pas l’air bien compliqué non plus.

En clair, c’est carton plein ou presque pour Acer. En toute modestie, le constructeur nous permet donc de faire évoluer certaines des pièces maîtresses de son PC sans effort ou compétences particulières. Précisions enfin que l’Aspire Vero hérite d’un indice de réparabilité de 7,2/10 en France.

Écran : de la luminosité… mais aussi un bond dans le passé

Côté affichage, Acer dote son Aspire Vero d’une dalle Full HD (1 920 x 1 080 pixels) de 15,6 pouces, fabriquée par le Taïwanais AU Optronics. Sous notre sonde, ce panneau LCD IPS s’avère de qualité, mais complètement dépassé en 2022 au niveau du format. Il faut, en effet, se contenter d’un ratio d’écran 16:9 anachronique. Les bordures qui encadrent la dalle sont donc très épaisses, omniprésentes et bien difficiles à oublier. Quand on est habitué à travailler sur des écrans 16:10 ou 3:2, revenir sur un format 16:9 donne l’impression de consulter ses documents à travers une meurtrière. La pilule a du mal à passer.

Acer Aspire Vero-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela dit, l’écran de l’Aspire Vero offre de bonnes spécifications dans l’ensemble. Aidés du logiciel de mesures Calman Ultimate, nous mesurons une luminance maximale à 424,9 cd/m2. C’est suffisant pour permettre un affichage lisible dans la majorité des cas, d’autant que l’écran profite d’un traitement antireflet efficace. Petite sortie de route, par contre, en matière de Delta E. L’indice relevé par notre sonde s’élève à 4,1. Idéalement, cette valeur devrait être égale ou inférieure à 3 pour permettre une restitution parfaitement fidèle des couleurs.

Acer Aspire Vero-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Tout va heureusement mieux pour ce qui est de la température de l’écran, mesurée cette fois à 6 464 Kelvins : nous sommes à un cheveu des 6 500 Kelvins du standard vidéo. Les couleurs ne sont donc ni trop chaudes, ni trop froides sur l’écran de notre Vero — qui affiche par ailleurs un bon contraste. Nous sommes, en effet, sur un ratio de 1769:1, ce qui est tout à fait convaincant pour une dalle IPS. Le niveau de couverture des principaux espaces colorimétrique est enfin tout ce qu’il y a de plus classique sur un produit milieu de gamme. Le spectre sRGB est pris en charge à hauteur de 98,8 %, tandis que l’espace de couleurs DCI-P3 est supporté à 74,6 %.

Performances : écolo, mais puissant ?

Notre modèle de prêt était équipé d’un processeur Intel Core i7-1255U. Cette puce Alder Lake, lancée en début d’année 2022, embarque 10 cœurs et 12 threads cadencés à un maximum de 4,7 GHz en boost (sur un seul cœur), et 12 Mo de cache. Ce processeur basse consommation se limite, pour le reste, à une enveloppe thermique (TDP) de 15 W et dispose en outre d’une partie graphique Iris Xe (96 unités de calcul à 1,25 GHz), relativement capable en multimédia léger et pour jouer ponctuellement à quelques jeux anciens ou peu gourmands.

Acer Aspire Vero-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour maintenir au frais ce processeur, Acer mise sur deux ventilateurs installés côte à côte et deux caloducs chargés de leur rediriger la chaleur. En utilisation intensive, ce dispositif permet de maintenir les températures à un niveau acceptable, avec un châssis tiède, tout au plus, au niveau de la charnière, du clavier et des diverses grilles d’aérations. Dans l’ensemble, l’Aspire Vero et son processeur Intel ne souffrent jamais vraiment de la chauffe. En contrepartie, les ventilateurs ont tendance à se faire entendre facilement, mais jamais au point d’aboutir à un insupportable bruit de soufflerie. On notera, par ailleurs, qu’en utilisation bureautique et multimédia léger, la ventilation est le plus souvent coupée pour offrir à l’utilisateur toute la quiétude qu’il mérite.

Acer Aspire Vero-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Ces bonnes impressions globales se confirment sous AIDA 64. En stress test, avec l’ensemble des cœurs du processeur sollicité à 100 % sur une période prolongée, les ventilateurs donnent de la voix, mais permettent aux températures d’être globalement bien contrôlées (55 à 65 degrés sur le CPU en moyenne), et aux fréquences de tenir sur la distance le cap des 2,55 - 2,70 GHz en moyenne sur l’ensemble des cœurs. Pas de thermal throttling à déplorer ici.

Ce système de dissipation bien proportionné permet à notre Core i7-1255U de développer un maximum de performances sur le Vero 2022. Sur CineBench R23, la puce d’Intel parvient ainsi à glaner quelques 7 452 points en calcul multi-core et 1 740 points en single-core. Nous sommes bien au-dessus de ce que permettait le même processeur sur le dernier Spectre x360 14, pourtant puissant. Plus compact, et donc moins avantagé côté refroidissement, l’appareil de HP et son Core i7-1255U affichaient « seulement » 6 023 points en calcul multi-core et 1 652 points en single-core. En clair, sous des airs vaguement baba cool, l’Aspire Vero en a sous le capot.

Acer Aspire Vero-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Acer Aspire Vero-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On pourra toutefois arguer que sur un format de 15,6 pouces Acer choisit la facilité en optant pour un processeur à basse consommation de 15 W. Sur le même format ou presque (16 pouces), Huawei et son MateBook D16 2022 ont quant à eux fait le choix d’une puce 45 W : le Core i7-12700H. Une puce plus efficace pour les tâches avancées, la création ou le montage vidéo entre autres.

Terminons par les performances du SSD Western Digital de 1 To choisi par Acer pour l’Aspire Vero. Sur CrystalDiskMark, les vitesses de transfert de ce dernier montent à 5 264,78 Mo/s en lecture et 4 958,74 Mo/s en écriture. Des résultats très honnêtes pour un produit axé bureautique, qui permettent au Vero de se classer dans la bonne moyenne des PC portables de 2022.

Autonomie : la journée sur batterie, si vous avez de la chance

En dépit de ses 15,6 pouces, et donc d’un grand châssis dans lequel Acer aurait pu loger une grosse batterie, l’Aspire Vero se la joue petit bras avec 55,9 Wh seulement : une capacité restreinte que l’on trouve habituellement sur les PC ultraportables. Dans ces conditions, l’appareil compte sur la sobriété de son processeur et sur ses arbitrages de logiciels pour éviter de trop puiser d’énergie sur cette petite batterie, et offrir une autonomie convaincante. Une opération délicate (a fortiori avec les dernières puces mobiles d’Intel, pas toujours très économes) qui aboutit à un bilan mitigé.

En utilisation bureautique et web plutôt soutenue, et avec le mode d’alimentation par défaut il semble difficile en effet, de passer le cap des 6 h 30 sur batterie. En lecture vidéo seulement, avec les paramètres d’alimentation réglés sur la meilleure efficacité énergétique, la luminosité de l’écran à 100 %, un casque branché et le rétroéclairage du clavier désactivé, nous avons cette fois tutoyé les 8 h 40 d’autonomie avant de voir l’écran s’éteindre.

Acer Aspire Vero-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Clairement, le laptop écolo d’Acer devrait faire mieux pour convaincre. Avec une batterie plus conséquente, il aurait eu toutes les cartes en main pour passer le cap des 10 heures. En l’état, nous restons sur une autonomie décevante, qui pourrait légitimement poser problème à certains utilisateurs.

Sur notre modèle i7, la recharge se fait quoi qu’il en soit à l’aide d’un chargeur USB-C de 65 W capable de faire le plein en plus ou moins 1 h 45 sur secteur. Si vous optez pour l’Aspire Vero plus abordable, doté d’un Core i3, vous serez par contre confrontés à un vieux chargeur Acer à connectique propriétaire, plus fragile, moins pratique et dans l'ensemble dépassé. Heureusement, le châssis de cette configuration est commun avec le modèle que nous avons reçu en test. Vous pourrez donc toujours utiliser un chargeur USB-C acheté séparément.

Audio : le strict minimum

Côté audio, ne vous attendez à rien d’appétissant : le Vero se contente, comme beaucoup de ses concurrents, de deux petits haut-parleurs piteusement logés sous le châssis. Ces derniers font peine à entendre. Les aigus y sont peu détaillés, les médiums trop représentés et les graves complètement oubliés. Une rengaine que l’on connaît malheureusement trop bien sur laptop. Les constructeurs enclins à faire un effort sur la qualité audio de leurs haut-parleurs sont en effet rares.

Acer Aspire Vero-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On regrette toutefois plus ardemment que le volume maximal des haut-parleurs du Vero soit somme toute restreint, et qu’un léger grésillement se fasse parfois entendre dans les hauts volumes. Rien à signaler de particulier par contre sur la prise casque. Cette dernière délivre un son clair et puissant.

Acer Aspire Vero 15 (2022), l’avis de Clubic

Acer Aspire Vero AV15-52

6

Acer a beau avoir les meilleures intentions du monde avec son Aspire Vero, il ne donne jamais vraiment envie de débourser jusqu’à 1200 euros pour s’en offrir les faveurs Car si l’appareil fait de beaux efforts pour être plus respectueux de l’environnement, il n’en fait pas assez sur le reste.

Le laptop écolo du constructeur taïwanais ne va pas encore suffisamment loin, selon nous, pour proposer une alternative éco-responsable vraiment ambitieuse et réellement appétente aux modèles milieu/haut de gamme traditionnels. Pas d’écran 16:10, autonomie loin d'être ébouriffante en dépit d'un CPU basse consommation, chargeur USB-C non inclus par défaut sur le modèle i3, design basique et finitions un peu trop rudimentaires. Autant de lacunes qui peuvent à juste titre refroidir le chaland, même le plus motivé.

Cela dit, l’Aspire Vero n’est pas mauvais, loin de là. Il s’avère convaincant sur plusieurs points (performances solides, dissipation au point, connectique généreuse et démontage aisé, notamment) mais devrait passer à la vitesse supérieure pour espérer faire avancer sa cause. Gageons toutefois qu’Acer, visiblement investi dans sa démarche écologique, réitérera pour nous délivrer (nous l’espérons sincèrement) une machine plus aboutie, plus affriolante, et plus en phase avec ce que propose déjà la concurrence.

Les plus

  • Une approche écolo à saluer…
  • Connectique complète et webcam 1080p
  • Performances solides du Core i7-1255U
  • Bon potentiel en matière d’évolutivité (SSD et RAM remplaçables)

Les moins

  • … mais qui ne va pas encore assez loin
  • On s’attendait à mieux sur l’autonomie
  • Écran 16:9 vieillot, avec de grosses bordures
  • Qualité des finitions juste correcte et design peu exaltant

Design 7

Écran 7

Performances 8

Autonomie 7

Prix 6

Concurrence : quelles alternatives à l’Acer Aspire Vero ?

Il n’est pas composé de plastiques recyclés, mais le Framework Laptop a peut-être encore mieux à proposer : un concept entièrement modulaire. Cette conception permet à l’appareil d’être intégralement démonté, pièce par pièce, de manière facilitée et largement assistée, afin de procéder très simplement à des mises à niveau matérielles (changement de processeur, de mémoire vive, de batterie ou accroissement de la capacité de stockage, entre autres), mais aussi à d’éventuelles réparations. Cette approche permet à l’engin d’être actuellement l’un des PC portables les plus prometteurs du marché en matière d’évolutivité, et donc de durabilité. Une autre manière d’amoindrir l’impact de nos appareils électroniques sur l’environnement.

Framework Laptop
  • Le concept modulaire et réparable jusqu'au-boutiste
  • Bonne qualité d’affichage
  • De bonnes performances, même sur le modèle i5
  • Placement tarifaire assez compétitif
  • Clavier perfectible, trackpad à revoir
  • Des finitions moins soignées que chez la concurrence
  • Autonomie correcte sans plus (8 à 9 heures)
  • Dissipation un peu bruyante

Si l’argument écologique n’est pas central dans votre démarche d’achat, et que vous disposez peu ou prou d’un budget de 1 000 euros, le Huawei MateBook D16 2022 est peut-être fait pour vous. L’appareil dispose d’un écran 16:10 moderne et confortable, d’un joli châssis en aluminium et se montre aussi plus adapté que l’Aspire Vero pour les activités avancées. Cela dit, le laptop de Huawei ne fait pas mieux que celui d’Acer en matière d’autonomie… mais il a au moins une excuse : son puissant Intel Core i7-12700H (45 W) est nettement plus gourmand en énergie.

Huawei Matebook D16 2022
  • Qualité d’affichage satisfaisante
  • Design efficace (mais lassant) et finitions au niveau
  • Très bon clavier et connectique complète
  • Le placement tarifaire reste honnête
  • Un Core i7-12700H efficace, mais qui aurait pu faire mieux
  • Autonomie perfectible (moins de 8 heures)
  • Trackpad trop petit et peu agréable
  • Webcam 1080p décevante
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
4
mrassol
Vous cherchez vraiment un produit durable ? oubliez acer, partez sur les gammes pro de Dell ou Lenovo, c’est vraiment réparable et bien plus durable que ce PC
max6
effectivement de plus ce sont les deux seules marques à mettre à disposition du public<br /> le manuel de réparation complet permettant les démontage remontage de leurs portable pro et comportant aussi les références de toutes les pièces qui les composent (jusqu’à la moindre vis).<br /> Sur de nombreux portables l’évolutivité est aussi supprimé parce que vous ne pourrez pas insérer une carte WIFI autre que celle d’origine,le constructeur ayant bloqué le bios/EFI pour que la machine ne démarre pas si on tente d’y mettre une carte plus moderne.<br /> C’est une limitation lamentable et sans aucune justification mais très courante.
mrassol
j’ai été surpris de pouvoir monter une carte LTE d’origine HP sur un PC Dell (toujours en gamme pro) et elle fonctionne parfaitement
max6
Les portables gamme pro DELL sont rarement verrouillé à ce niveau (quoique je me souviens en avoir eu des exemples il y a quelques années) par contre Lenovo beaucoup plus.
mrassol
Effectivement
Jice06
Quid du support drivers sous linux ?<br /> Le design et les bords d’écrans on s’en fou un peu si on est vraiment bon sur l’écologie ou les perfs… à moins d’être un kéké kikoo loleur<br /> Quand j’achète des outils je regarde la fonction et la durabilité avant la couleur
mrassol
C’est du Green washing, ca n’est absolument pas un produit écologique.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI Modern MD272PW : un écran abordable, limité par sa définition
Test Apple Watch Ultra : la montre connectée Apple se met au sport
Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Haut de page