Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 septembre 2022 à 11h45
1
Zenbook 17 Fold OLED-5 © © ASUS
© ASUS

Présenté par ASUS durant l’IFA 2022, le Zenbook 17 Fold OLED (UX9702) est l’un des premiers PC portables à écran pliant du marché. Avec sa grande dalle tactile de 17,3 pouces pliable en deux, l’appareil veut apporter du sang neuf au secteur laptop en nous suggérant de nouveaux usages. Mais avec ses faux airs de prototype mal dégrossi et son prix de départ indécemment élevé, ce nouveau venu n’enfilerait-il pas des chaussures un peu trop grandes pour lui ? Réponse dans notre test.

ASUS Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)
  • Un concept parfois séduisant, souvent jouissif (malgré un manque de maturité)
  • Le sentiment de passer sur une toute nouvelle ère de produits
  • L’immense écran OLED pliant
  • Peu de bruit, chauffe restreinte
  • Performances honnêtes
  • Un « prototype amélioré » côté design et conception
  • Batterie du clavier tout le temps à plat, touches non rétroéclairées
  • Autonomie limitée en mode « desktop » (5 à 6 heures)
  • Pied dépliable fragile et peu stable
  • Prix exorbitant

Hasard du calendrier ou non, le Zenbook 17 Fold OLED s’exhibait sur le stand d’ASUS à l’IFA, en même temps que le nouveau Thinkpad X1 Fold s’invitait de son côté sur celui de Lenovo. Les deux appareils sont les premiers PC portables pliants à arborer un design (relativement) abouti, et à être réellement lancés à grande échelle. Avec eux, la promesse d’une évolution intéressante des usages sur un secteur du PC portable plutôt conventionnel, et assez peu sujet aux excentricités.

C’est donc avec un certain enthousiasme que nous recevions, rapidement après la clôture du salon berlinois, le Zenbook 17 Fold dans un packaging des plus déconcertants (il nous a fallu pratiquement 10 minutes pour trouver comment le replier). Après deux semaines en compagnie d’un appareil aussi rafraichissant que mal boutiqué, nous voici en mesure de vous dire de manière certaine qu’il ne sera pas de votre prochain laptop… mais qu’il s’agit clairement d’un produit posant des bases plus qu’intéressantes pour l’avenir.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Avant de vous donner nos impressions détaillées sur l’engin, voici la fiche technique complète du Zenbook 17 Fold OLED qu’ASUS France nous a fait parvenir en prêt :

Fiche technique ASUS Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)

OS

Système d'exploitation
Windows 11

Processeur

Processeur
Intel Core i7-1250U
Type de processeur
10 coeurs / 12 threads
Fréquence du processeur
4,7MHz
Finesse de gravure
10nm

Mémoire vive

Taille de la mémoire
16Go
Type de mémoire
DDR5
Nombre de slots mémoire libres
0

Graphismes

Carte graphique
iGPU Intel Iris Xe
Max-Q
Non
VR Ready (réalité virtuelle)
Non

Écran

Taille de l'écran
17,3in
Taux de rafraîchissement
60Hz
Type de dalle
Dalle AMOLED
Type d'écran
OLED
Résolution d'écran
QHD+
Format de l'écran
4/3
Dalle mate / antireflet
Non
NVIDIA G-SYNC
Non
Écran tactile
Oui

Stockage

Configuration disque(s)
SSD
Disque principal
1 To
Lecteur optique
Aucun
Emplacement mSATA/M.2
M.2 (occupé)
Lecteur de carte mémoire
Aucun

Connectique

Connectiques disponibles
Jack 3,5mm Femelle Stéréo, Thunderbolt 4/USB-C

Réseau sans-fil

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
6
Bluetooth
Oui
Version Bluetooth
5

Équipement

Haut-parleurs
Intégrés
Clavier
Azerty
Clavier rétroéclairé
Non
Pavé numérique
Non
Lecteur d'empreinte digitale
Non

Caractéristiques physiques

Épaisseur
0,87cm
Longueur
37,85cm
Largeur
28,76cm
Poids
1,5kg

Le Zenbook 17 Fold OLED n’est disponible qu’en une seule configuration, proposée à un tarif, stratosphérique, de 3999,99 euros en France.

Design : un prototype amélioré, juste ce qu’il faut pour être commercialisé

Le Zenbook 17 Fold est un appareil étrange, assez rudimentaire de conception. Voyez-le comme une gigantesque tablette tactile de 17,3 pouces, au format 4:3, pliable par le milieu, et disposant de finitions honnêtes, mais plutôt basiques. Sa silhouette est mastoc, quasi vintage une fois replié, suffisamment pour lui donner des airs de vieux PC portable de la fin des années 90. Recroquevillé sur lui-même, l’engin s’illustre en effet par un poids avoisinant les 2 kilos (clavier compris) et une épaisseur allant de 3,3 à 2,4 cm en fonction de l’endroit mesuré. Relativement fragile, cette « brique » noire est livrée avec une housse de transport qu’on utilise effectivement bien volontiers.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Lorsqu’il est entièrement déplié, l’appareil n’est toutefois pas bien épais : 0,87 cm seulement. Un grand écran s’étend alors devant nous avec des dimensions généreuses 37.85 x 28.76 cm. C’est là que l’appareil devient réellement intéressant… et qu’il laisse entrevoir toute l’intelligence de son concept. Car avec le Zenbook 17 Fold, ASUS nous laisse le choix des armes : on peut utiliser le PC en guise de tablette Windows géante, sous la forme un PC ultraportable traditionnel (en pliant l’écran à 90 degrés et en posant le clavier à plat sur sa partie inférieure), ou comme un véritable PC tout-en-un transportable (en posant le clavier devant cette tablette géante, maintenue debout grâce au pied dépliable placé à son dos).

Si le concept de l’appareil encourage à passer d’un mode d’utilisation à l’autre (avec une facilité assez déconcertante, avouons-le), le mode le plus pertinent est d’après celui qui consiste à utiliser le Zenbook 17 Fold en guise de PC tout-en-un mobile. Avec un encombrement raisonnable lors du transport, on peut alors disposer d’un « grand ordinateur de bureau » utilisable pratiquement n’importe où et avec un niveau de confort réellement avantageux (à condition d’emporter une souris externe, nous y reviendrons). Avec sa dalle OLED gigantesque, notre Zenbook pliant offre en effet une surface d’affichage monstrueuse en situation de mobilité. Parfait pour travailler de longues heures dans un café ou un espace de co-working en ayant (presque) l’impression d’être à la maison, devant un PC fixe. Le coup de génie du concept, il est là… et pas tellement ailleurs.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-28 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-29 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'écart entre les deux moitiés de l'écran est important // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous sommes effectivement bien plus réservés sur la pertinence des autres usages possibles avec ce produit atypique. En utilisation tablette, l’immense surface tactile de 17,3 pouces est souvent plus embarrassante que confortable pour travailler ou se divertir — d’autant que l’écosystème Windows est encore assez terne par rapport à Android ou iPadOS sur ce terrain. Et en utilisation laptop « classique », le Zenbook 17 Fold n’est pas tellement plus plaisant. On se limite en effet à une moitié d’écran seulement, soit peu ou prou 12 pouces de surface d’affichage (au format 3:2), avec de grosses bordures en prime. Cela dit, la discrétion est alors de mise et l’encombrement est presque équivalent à ce que proposerait un PC ultraportable classique… en dépit d’un poids copieux.

Quoi qu’il en soit, le passage d’un mode à l’autre est idyllique. Sur le plan logiciel, ASUS assure. Tout se fait automatiquement : le Zenbook passe d’un mode d’affichage à l’autre de manière dynamique, sans interaction de l’utilisateur, simplement en fonction de la position de l’écran et éventuellement de celle du clavier. Seules quelques lenteurs ponctuelles sont à mentionner lorsqu’on veut changer de mode d’utilisation dès le démarrage ou en sortie de veille. Rien de dramatique à l’usage.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Avec ses 0,87 mm d’épaisseur lorsqu’il est déplié, le Zenbook 17 Fold doit par contre se contenter d’une connectique chiche, axée seulement sur deux ports USB-C Thunderbolt 4 et une prise casque, placés tant bien que mal sur les flancs du produit. Compte tenu de la nature de l’appareil, il est difficile de reprocher à ASUS quoi que ce soit en la matière — il aurait été difficile de faire autrement. On pestera par contre sur le placement cocasse de ces deux ports USB-C et sur la difficulté de les localiser du premier coup. Leur accès gagnerait vraiment à être plus pratique au quotidien.

Le claver Bluetooth du Fold est également perfectible. La recharge de cet accessoire indispensable se fait par une prise USB-C localisée sur son flanc droit (pas de recharge par induction au contact du PC, par exemple) et son autonomie est assez dérisoire : comptez un à deux jours d’utilisation maximum avant de devoir le raccorder au secteur. Ce n’est pas suffisant, d’autant que ce dernier n’est pas rétroéclairé. Son trackpad, microscopique, aurait par ailleurs mérité plus de soin. Plutôt précis, il est néanmoins trop petit pour être agréable et ses clics sont étranges. On se demande à chaque pression si l’on ne va pas casser quelque chose. Heureusement, la frappe est satisfaisante, avec une profondeur de course suffisante au niveau des touches et un bon niveau à la fois de précision et de confort.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-31 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Revenons rapidement sur les finitions et la conception de l’appareil. On a souvent l’impression d’avoir entre les mains un « prototype amélioré », avec de gros patins en plastique souple un peu partout, de grosses bordures, des matières plastiques pas toujours très qualitatives, et un épais revêtement en similicuir (disgracieux et impossible à retirer) couvrant généreusement le dos de l’appareil pour en cacher la charnière. Le pied dépliable (qui permet de maintenir l’écran debout) n’est pas non plus au niveau, car trop fragile et pas suffisamment stable. Une bonne marge d’amélioration nous paraît possible pour rendre l’engin à la fois plus élégant, mieux fini et mieux pensé encore.

La pliure de l’écran OLED est par ailleurs trop visible : à moins d’être bien en face de l’écran, vous ne pourrez pas tellement la rater. La charnière pourrait en outre s’avérer vulnérable sur le long terme. ASUS se veut rassurant en expliquant qu’elle a été testée pour résister à plus de 30 000 cycles d'ouverture et fermeture. Mais ce chiffre est à double tranchant, car à titre indicatif, Samsung annonce environ 200 000 cycles avant que la charnière de son nouveau Galaxy Z Fold 4 ne présente des signes de faiblesse.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Un point rapide sur la webcam avant de passer à la suite. Cette dernière a pour seul mérite d’offrir une reconnaissance faciale (parfois un peu laborieuse) via Windows Hello, Quel que soit le sens ou la position adoptée par le Zenbook 17 Fold. En dépit de ses 5 Mpx, sa qualité lors d’échanges en visioconférence est plus que perfectible. Avec des bordures aussi imposantes et un nombre de mégapixels pourtant honorable pour une simple webcam, ASUS aurait pu faire mieux de ce côté.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Écran : le beauté de l’OLED en grand format

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le Zenbook 17 Fold OLED ne mise pas sur Samsung Display pour son grand écran OLED, mais sur le chinois BOE. Ce dernier nous livre un écran pliant QHD+ (2560 x 1920 pixels) de grande qualité… à un ou deux détails près.

Le plus grand défaut de cette dalle, c’est qu’elle est très brillante : logique, son revêtement est en plastique souple et donc très réfléchissant par nature. Elle souffre par ailleurs d’un léger manque de luminosité. Si la lisibilité de l’ensemble reste quand même satisfaisante, on se limite en effet à un pic de luminance mesuré à 313,6 cd/m2 par nos outils et le logiciel de mesures Calman Ultimate. Cette déconvenue est compensée par l’excellence de la technologie OLED sur le terrain du contraste, avec des noirs infinis que notre sonde n’est même pas capable de mesurer. Ce contraste aux petits oignons confère à l’image un relief tout à fait grisant. Le moindre film diffusé sur le Fold s’en trouve ainsi magnifié.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La dalle de l’appareil profite par ailleurs d’une excellente fidélité colorimétrique, avec un DeltaE mesuré à 1,9 (idéalement ce chiffre doit être égal ou inférieur à 3, nous y sommes). Attention par contre à la température des couleurs, un peu trop chaude par défaut avec 6 374 kelvins au compteur, en lieu et place des 6 500 kelvins que nous devrions normalement approcher.

La couverture des principaux espaces colorimétriques est par contre tout à fait au niveau de ce que l’on trouve habituellement sur les PC portables haut de gamme, avec une prise en charge à 99,9 % du spectre sRGB et à 99,3 % de l’espace de couleur DCI-P3. Rien à redire ici.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Performances : pas trop de chauffe et juste ce qu'il faut de puissance

Avec son Core i7-1250U (10 cœurs / 12 threads cadencés jusqu’à 4,70 GHz, 12 Mo de cache) et ses 16 Go de LPDDR5, le Zenbook 17 Fold boxe d’entrée de jeu dans la catégorie des poids légers côté puissance CPU. En optant pour ce processeur, ASUS fait le choix de la très basse consommation (9 W de TDP seulement) et privilégie donc le silence, ainsi qu’une chauffe contenue, aux performances brutes. Cette impression se confirme dans les benchmarks, où la puce affiche des résultats modestes, tout du moins sur batterie.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Sous Cinebench R23, en dépit de l’activation du mode hautes performances depuis les réglages de Windows 11, on ne dépasse pas les 3 306 points en calcul multi-core et 1317 points en single-core sur batterie. Sur secteur par contre, les performances sont bien supérieures, avec 5 962 points en calcul multi-core et 1560 points en single-core.

Toutes proportions gardées, il s'agit alors d'assez bons scores : le Core i7-1250U arrive dans ce cas au-dessus d'un Core i7-1165G7 d’ancienne génération en 15W (1382 points en single-core). Toujours en 15 W, l'AMD Ryzen 7 6800U, lancé en début d’année, recueille pour sa part 1415 points en calcul single-core et 9918 en multi-core sur l’ASUS Zenbook S13 OLED, ; tandis que le Core i7-1260P conserve une longueur d'avance avec 8 730 points en indice multi-core et 1 605 points en single-core sur le Zenbook 14 OLED.

Difficile toutefois de ne pas penser à la puce M2 du MacBook AIr 2022, qui développait de meilleures performances (8 249 points en multi-core, contre 1584 points en utilisation single-core), tout en se contentant d'un système de dissipation passif que nous aurions aimé trouver sur le PC à écran pliant d'ASUS.

Cela dit, pour le tout venant et les activités du quotidien, les performances offertes par le Core i7-1250U de notre Zenbook 17 Fold restent très suffisantes. Nous n’avons jamais eu à déplorer le moindre ralentissement pour l’utilisation bureautique et multimédia visée par l’appareil. Ce processeur a par ailleurs le mérite d’être assez peu sujet à la chauffe. Sur le bureau, on oscille entre 45 et 50 degrés, tandis qu’on ne monte jamais tellement au-delà de 70 degrés en charge CPU à 100 %. Ce que l’on constate par contre sous AIDA64, c’est que les fréquences tombent rapidement en dessous des 1,60 GHz dans le cadre d’une utilisation intensive des différents cœurs processeur. Cela explique en partie l’absence de chauffe trop importante.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Au toucher, même après une longue période de stress test, le châssis du Fold n’est jamais vraiment chaud. On entend par contre se déclencher de temps à autre son petit ventilateur. Car oui, le Zenbook 17 Fold n’est pas un produit fanless. Un léger bruit de ventilation (heureusement discret) peut donc se faire entendre par moment. Une petite gêne couplée, dans le cas de notre unité de test, à un léger grésillement du ventilateur. Difficile à notre niveau de dire s’il s’agit d’un défaut propre à notre appareil de test ou si ce problème peut être observé sur tous les Zenbook 17 Fold… ce qui serait alors nettement plus embêtant.

Terminons par les performances du stockage. Le SSD M.2 de 1 To choisi par ASUS s’en tire honorablement sous CrystalDiskMark, mais sans faire d’étincelles. Nous relevons en effet, 4395,05 Mo/s en lecture et 3383,72 Mo/s en écriture.

Autonomie : les 8 heures sur batterie ? Oui, mais pas pour tous les usages

Avec une grande capacité de 75 Wh, ASUS ne mégote pas question batterie. Il faut dire que l’immense dalle OLED de son Fold est gourmande. Avec cette belle réserve d’énergie, l’appareil se montre relativement endurant… mais pas dans tous les cas de figure. En utilisation desktop, avec l’écran complètement déplié (définition native QHD+) et la luminosité poussée à 80 % environ, nous n’avons jamais réussi à dépasser la barre des 6 heures d’autonomie en usage bureautique et multimédia (traitement de texte, Google Chrome ouvert avec de nombreux onglets et musique en arrière-plan).

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cela dit, le Fold fait beaucoup mieux lorsqu’on le passe en mode laptop (on passe alors sur une définition Full HD+ « seulement »). En lecture vidéo sous Netflix, via Edge, avec la luminosité de l’écran poussée à 100 %, un casque branché et les paramètres de Windows les plus favorables à l’autonomie, nous avons enchainé les épisodes de The Office sur un coin de bureau pendant presque 11 heures d’affilée. Question autonomie, le Fold s’avère donc tantôt honnête, tantôt excellent en fonction des usages.

Pour la charge, ASUS fournit un bloc USB-C de 65 W plutôt compact. Ce dernier permet de recharger complètement la batterie en un peu moins de 2 heures. Notez que c’est aussi vers ce chargeur qu’il faudra se tourner pour recharger le clavier.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Audio : juste ce qu’il faut pour dépanner

Côté audio, on retrouve quatre haut-parleurs Harman Kardon, répartis sur les tranches droite et gauche (en format tablette). Leur qualité audio est très correcte à défaut d’être inoubliable. Les médiums sont les plus présents, mais on entend quand même un peu de graves et les aigus restent suffisamment précis, même dans les hauts volumes. Le volume maximal est pour sa part satisfaisant pour regarder des vidéos ou écouter de la musique, y compris dans des environnements légèrement bruyants. En dépannage, ces haut-parleurs font donc un travail convenable. Vous pourrez compter sur eux pour binge-watcher sur Netflix ou Prime Video sans avoir besoin d’aller chercher vos écouteurs.

Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Asus Zenbook 17 Fold OLED (UX9702)-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Contrairement à d’autres produits ASUS (qui s’égarent à l’abandonner au profit d’un adaptateur USB-C), la prise Jack 3,5 mm est d’actualité sur le Zenbook 17 Fold. Cette dernière est également de qualité, avec un son puissant et précis.

ASUS Zenbook 17 Fold OLED, l’avis de Clubic :

6

Passé maître dans l’art de tester de nouvelles choses sur le marché laptop, ASUS nous livre un excellent produit — en devenir — avec son Zenbook 17 Fold OLED. Pour l’instant, il faut surtout retenir que le concept de laptop à écran pliant n’a pas tout à fait atteint son plein potentiel. Exactement comme avec la première génération de smartphones pliants, on sent bien que quelque chose d’important est en train d’émerger, mais ASUS n’a pas encore réussi à pleinement transformer ce premier essai.

En dépit d’une polyvalence assez impressionnante et d’un vrai plaisir à l’utilisation (notamment en mode « desktop »), le Fold se contente dans l’immédiat d’un design perfectible à bien des égards (épaisseur de l’appareil une fois replié, visibilité de la pliure, reflets de l’écran, solidité inquiétante du pied dépliable, etc…) et nous force à composer avec de trop nombreux défauts, dont une connectique limitée au strict minimum, un clavier tout le temps à plat (et non rétroéclairé), ou encore une autonomie limitée pour certains usages. Difficile de lui pardonner tout cela à 3999 euros, mais nous ne doutons pas que le meilleur est à venir — avec une éventuelle prochaine itération.

Les plus

  • Un concept parfois séduisant, souvent jouissif (malgré un manque de maturité)
  • Le sentiment de passer sur une toute nouvelle ère de produits
  • L’immense écran OLED pliant
  • Peu de bruit, chauffe restreinte
  • Performances honnêtes

Les moins

  • Un « prototype amélioré » côté design et conception
  • Batterie du clavier tout le temps à plat, touches non rétroéclairées
  • Autonomie limitée en mode « desktop » (5 à 6 heures)
  • Pied dépliable fragile et peu stable
  • Prix exorbitant

Design 6

Écran 8

Performances 7

Autonomie 7

Concurrence : quelles alternative au Zenbook 17 Fold OLED ?

Une seule alternative au Zenbook 17 Fold OLED existe actuellement. Comme évoqué en début de test, elle est à chercher du côte de Lenovo, avec le ThinkPad X1 Fold 2022. Cette seconde génération de l’appareil est nettement plus aboutie que la première, lancée en 2020. On y trouve un écran OLED pliant de 16,3 pouces, au format 4:3, disposant d’une définition 2K (2560 x 2024 pixels) et jusqu’à un Core i7 de 12ème génération couplé à 32 Go de RAM. Par rapport à l’appareil d’ASUS, le ThinkPad X1 Fold a pour avantage d’être commercialisé un peu moins cher (2799 euros en prix de départ hors taxes), mais ses accessoires (dont le clavier) sont par contre vendus séparément.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
radeon4ever
ah la pliure bien dégueulasse à la lumière du jour …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI Modern MD272PW : un écran abordable, limité par sa définition
Test Apple Watch Ultra : la montre connectée Apple se met au sport
Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Haut de page