Adata se lancera sur le marché gaming avec écrans, ordinateurs portables et PC l'an prochain

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
24 décembre 2019 à 15h20
0
Adata XPG Xenia
Crédits : Adata

L'entreprise taïwanaise spécialisée dans la mémoire et le stockage s'apprête, dès 2020, à sortir de sa zone de confort.

Tout juste deux semaines avant le CES 2020, Adata a dévoilé sa feuille de route pour l'année à venir, l'entreprise compte bien profiter de la belle croissance du marché gaming.

Une gamme complète pour joueurs

S'il y a bien un marché qui ne connait pas la crise c'est celui du gaming et Adata compte bien tirer son épingle du jeu en lançant de nouveaux produits destinés aux joueurs.

L'entreprise élargira en effet son offre de produits avec la gamme XPG qui devrait être présentée plus en détails lors du CES 2020. On y retrouvera le XPG Xenia 15, le premier ordinateur portable d'Adata. Doté d'une diagonale de 15,6 pouces, il sera équipé d'un processeur Intel Core i9 de 9e génération et d'une dalle IPS en FHD. Du côté du stockage, Adata a bien entendu privilégié sa propre solution avec un SSD XPG SX8200 Pro.


Les ambitions de la société ne s'arrêtent pas aux joueurs nomades. Adata présentera également un écran gaming, le XPG Photon, disposant d'une dalle de 27 pouces. Il s'agira du premier écran doté de la technologie d'affichage Vivid Color Eye-Safe de PixelDisplay. Malheureusement, seule la présence de cette technologie de filtrage de la lumière bleue a été annoncée, nous n'en savons pour l'heure pas plus sur la fréquence de rafraîchissement, le temps de réponse, ou encore l'éventualité du support de l'HDR.

XPG_Gaming_Gear_CES

Pour ne pas manquer le coche, Adata lancera également un mini-PC de jeu, le XPG Gaia, qui sera alimenté par un bloc de 500 W certifié 80 PLUS Platinum et pourra accueillir une carte graphique d'une longueur de 20 cm. Pour ceux qui ont besoin davantage de performances, et de style, le XPG Volta devrait s'afficher comme la référence haut de gamme du fabricant. Il s'agit d'une tour cylindrique (sur roulettes) faite de métal et de verre trempé au sein de laquelle on retrouvera sans surprise un éclairage RGB. Ce boitier particulier supporte les cartes mères E-ATX, et peut embarquer jusque trois cartes graphiques de taille maximale, ainsi que plusieurs radiateurs qui prendront place sur un plateau coulissant.

Périphériques, SSD et mémoire vive

Adata n'en a pas oublié le cœur de son activité et a aussi annoncé trois nouvelles gammes de SSD, compatibles PCIe 4.0. Les SAGE, INDIGO et PEARL offriront des vitesses de lecture et d'écriture séquentielles allant respectivement jusqu'à 7 000 et 6 000 Mo/s. Concernant la mémoire, Adata nous fera profiter des XPG Darkmoon et XPG Sydyru, des modules RGB qui atteindrons des fréquences jusqu'à 4 800 MHz pour des capacités jusque 32 Go.


Adata XPG Headshot
Crédits : Adata

Enfin, Adata tentera également une incursion, un peu plus mesurée, sur le marché des périphériques gaming. Les Taïwanais ont annoncé le lancement du XPG Precog, un casque gaming certifié Hi-Res, ainsi qu'une souris gaming ultralégère et un peu particulière. La XPG Headshot profitera en effet d'une impression 4D, une technologie similaire à l'impression 3D mais qui utilise un facteur supplémentaire afin que les matériaux puissent changer de forme une fois fabriqués ! Une souris unique en son genre, à surveiller de près.

Source : Tom's hardware
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top