Bing se dote d'un nouveau logo et d'une nouvelle interface

17 septembre 2013 à 12h53
0
Bing, le moteur de recherche de Microsoft, vient de se doter d'un nouveau logo et d'une nouvelle interface, qui sera déployée prochainement. Une manière d'harmoniser l'identité visuelle du service avec celle de la firme de Redmond, mais également de placer Bing au cœur de la stratégie produits de Microsoft.

« Cette nouvelle identité visuelle marque une étape importante dans l'intégration de Bing à la stratégie globale de Microsoft » explique la firme de Redmond dans son communiqué, qui officialise le nouveau logo de son moteur de recherche.

0226000006645328-photo-bing-nouveau-logo.jpg

Au programme, l'utilisation de la police Segeo, que Microsoft emploie depuis plusieurs années dans ses produits, mais également dans ses logos. Bing s'écrit toujours en minuscule à côté de son nouveau logo, un choix que Microsoft décrit comme étant « un hommage au patrimoine » du moteur de recherche, et qui lui donne une « orientation un peu plus discrète ». La couleur choisie est celle de l'un des carrés du nouveau logo de Microsoft, officialisé l'année dernière.

L'harmonisation de l'image de Bing avec l'identité visuelle des autres services de Microsoft, comme Windows 8 ou Office 265 pour ne citer qu'eux, s'accompagne d'une refonte de l'esthétique et des fonctionnalités du service. Qualifiée de « moderne », la nouvelle interface de Bing.com, officialisée en même temps que le logo, cherche à faire de la plateforme autre chose qu'un simple moteur de recherche, pour le considérer comme un service de Microsoft à part entière.

Au programme, une refonte de l'interface et du look du moteur de recherche, mais également un travail sur les algorithmes de recherche et sur l'affichage des résultats. Difficile, sur ce point, de ne pas penser à l'affichage des résultats de Google depuis la mise en place de Knowledge Graph. En pratique, Bing combine, dans cette nouvelle version, les résultats de recherche standard avec ceux glanés sur les réseaux sociaux, et les amis de l'internaute - ce qui nécessite d'être inscrit sur le service et de l'avoir connecté à son compte Facebook, notamment. Des fonctionnalités qui étaient déjà disponibles, mais qui sont désormais réunies dans la nouvelle interface.

0226000006645334-photo-nouveau-bing.jpg

Tout comme Google, Microsoft veut, avec Bing, permettre aux internautes de « trouver sans chercher » : pour ce faire, l'entreprise met en place une « Page zéro », qui affiche des requêtes populaires sur le sujet que l'utilisateur est en train de taper, tout en donnant des informations essentielles dès les premières lettres inscrites. Dans le cas d'une recherche associée à un terme ou un nom courant, Bing est également capable de chercher les homonymes pour affiner la recherche au plus vite.

0226000006645332-photo-nouveau-bing-r-sultats.jpg

Enfin, Microsoft met également en avant le classement des résultats par « niveau de confiance », désireux d'offrir les informations les plus fiables et vérifiées à l'internaute, en plaçant les données les plus pertinentes en « pole position » des résultats de recherche.

En clair, Bing cherche à offrir des services, et non plus uniquement des résultats, à l'image de ce que propose Google. Si le moteur de recherche de Microsoft cherchait à se créer une identité permettant de se démarquer de son rival, il s'en rapproche aujourd'hui un peu plus avec cette mise à jour, qui sera déployée très prochainement. « Nous pensons que cette réinvention donnera aux gens un accès plus rapide à l'information, des moyens plus efficaces pour agir et une perspective unique et humaine de la recherche, le tout en délivrant une belle expérience » estime le directeur général de l'expérience utilisateur de Bing, Laurent Ripsher. Le détail des nouveautés est visible sur le blog de Bing, en attendant de pouvoir les tester concrètement.

0226000006645336-photo-nouveau-bing-2.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'iPhone 5c arrive chez les opérateurs, à partir de 59,99 euros (màj)
Serena Capital : 125 millions d'euros pour les start-up
Musique en streaming : Rhapsody tranche dans ses effectifs
Amazon : le disque vinyle n'est pas mort, et se porte même plutôt bien
FriendFinder, l’éditeur du magazine Penthouse, dépose le bilan
gTLD: l'Europe appelle à la suspension de l'attribution du
Fujifilm X-A1 : un hybride rétro encore plus abordable, mais sans X-Trans
Les Cnil d’Europe pourraient vouloir sanctionner lourdement Google
SMS Perseus : une app Android pour des messages indéchiffrables, même par la NSA
Facebook héberge plus de 250 milliards de photos d'utilisateurs
Haut de page