Sosh annonce son forfait 2h avec "fair use" à 22,90 euros par mois

12 décembre 2011 à 10h29
0
Comme prévu, Sosh (Orange) lancera le 15 décembre prochain une édition limitée de son forfait 2 heures associée à une notion de fair use. Si l'utilisateur dépasse le quota alloué de 1 Go de trafic par mois, les débits seront alors plafonnés à 128 Kb/s, alors que la formule actuelle induit un blocage des échanges. Cette édition spéciale sera proposée à 22,90 euros par mois.

Sosh, la nouvelle marque d'Orange, entend bien montrer qu'elle est à l'écoute de ses usagers. Alors que depuis son lancement, ceux-ci réclament la mise en place d'un forfait dans lequel les échanges Internet ne seraient pas plafonnés, elle confirme le lancement, le 15 décembre prochain, d'une édition spéciale répondant à cette attente.

On connait maintenant le prix de ce forfait commercialisé jusqu'au 8 février 2012 : 22,90 euros par mois, pour 2 heures de communication, SMS et MMS illimités, et Internet mobile avec mode modem et voix sur IP inclus. Du côté de la data, le client disposera d'un solde de 1 Go par mois, au delà duquel ses échanges ne seront pas stoppés (comme c'est le cas aujourd'hui avec le forfait 2h à 19,90 euros), mais réduits à un débit de 128 Kb/s.

Chez Sosh, on fait évidemment grand cas du lancement de cette édition spéciale, censée illustrer le principe de « co-création » des offres vanté par Stéphane Richard, patron d'Orange, lors de la présentation de cette nouvelle marque. « Nous avons constaté de nombreux échanges relatifs à la data sur notre plateforme communautaire », détaille Matthieu Tanguy, directeur marketing de la marque Sosh. « C'est une des idées auxquelles on répond avec le lancement de cette édition spéciale ». Le prix devrait être apprécié : sur Sosh Ideas, on prenait plutôt les paris sur une formule à 24,90 ou 26,90 euros par mois.

04814234-photo-sosh-forfait-2h-avec-fair-use.jpg

Pour autant, certains des membres regrettent que l'initiative soit isolée. « Le sujet du fair use n'est pas simple. C'est pour ça qu'on fait d'abord une édition spéciale, avant peut-être d'intégrer cette notion au reste de la gamme », répond Matthieu Tanguy. « On aurait eu du mal à être aussi agressif sur le plan tarifaire si on avait fait ça directement sur l'ensemble de nos forfaits. Cette première offre va aussi nous permettre de tester le fair use en conditions réelles et donc de voir quels sont les retours, et les vrais usages qui en découlent ».

Si Sosh promet de prendre en compte les retours de ses clients, les suggestions de la communauté se heurtent en effet aux réalités du marché, ce qui explique que la marque ait commencé par proposer des recharges data. « Plus de 600 idées ont été déposées en deux mois. Nous avons en interne une équipe qui scanne ces idées, qui prend en compte le nombre de commentaires et de "j'aime" déposés. Nous devons ensuite les confronter aux usages réels, aux données qui nous arrivent de la part des clients Sosh, mais aussi de ce qu'on connait des autres offres d'Orange. Après, on détermine si le sujet est prioritaire, et s'il est possible de le faire rentrer dans notre jeu de contraintes », explique-t-il encore.

Celles-ci se font d'autant plus sentir que Sosh semble avoir trouvé un public particulièrement au fait du sujet. « D'après les études qu'on a menées, 82% de nos clients savent que le modem est intégré à l'offre », prend comme exemple Matthieu Tanguy. « Un client sur dix nous dit par ailleurs que le modem faisait partie de ses deux critères de choix », ajoute-t-il. L'autre critère étant sans surprise le fait que les formules soient sans engagement, il faudra voir si ces clients ne se révéleront pas aussi volages qu'avertis en cas d'arrivée de formules agressives chez la concurrence. Pour s'y préparer, Sosh prépare déjà la refonte future de ses gammes, prévue pour le premier trimestre 2012.

Au dernier décompte rendu public, l'offre avait séduit quelque 15 000 clients sur son premier mois de commercialisation. Sosh vise 500 000 abonnés à fin 2012.

Alexandre Laurent

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech,...

Lire d'autres articles

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech, que ça concerne le grand public, l'entreprise, l'informatique ou Internet. Milite pour la réhabilitation de Après que + indicatif à l'écrit comme à l'oral, grand amateur de loutres devant l'éternel, littéraire pour cause de vocation scientifique contrariée, fan de RTS qui le lui rendent bien mal.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page