Garmin fenix 3, epix et vivoactive : des montres multi-activités abouties

16 janvier 2015 à 16h33
0
Garmin a profité la semaine dernière du CES 2015 pour se développer sur le marché porteur des montres connectées. Le spécialiste du GPS et de la montre de sport a renouvelé sa série fenix et lancé deux autres modèles, les epix et vivoactive.

Fenix 3 : une montre au quotidien pour sportifs



Pour la 3e génération de la série fenix, Garmin procède à une refonte majeure, après la mise à jour modeste d'il y a un an. La fenix 3 bénéficie pour commencer d'un boîtier plus fin et d'une couronne métallique (servant d'antenne GPS), qui rendent l'ensemble moins sportif, plus élégant, plus passe-partout.

Après le premier modèle limité à la randonnée et le deuxième s'ouvrant à une multitude de sports dont la course à pied (ainsi que le cyclisme, la natation et le ski), le troisième devient un capteur d'activité quotidienne à part entière, incluant un podomètre journalier, une alarme en cas d'inactivité prolongée et une fonction de suivi du sommeil.

01E0000007859861-photo-garmin-fenix-3.jpg

La fenix 3 passe aussi et surtout d'un écran monochrome à un écran couleur réflectif, qui fonctionne sans rétro-éclairage en exploitant la lumière ambiante. La montre maintient ainsi une autonomie de six semaines avec le Bluetooth Low Energy et le transfert de notifications d'un smartphone activés, bien meilleure que les quelques jours de la plupart des autres montres connectées. Cet écran couleur lui permet d'accueillir une plus grande variété de fonctions, au travers d'« applications » développées spécialement pour la nouvelle plateforme maison Connect IQ.

La Garmin fenix 3 reprend par ailleurs les fonctions de sa prédécesseure. Elle sera disponible en France d'ici la fin du premier trimestre 2015. Les modèles avec bracelet caoutchouc seront vendus 450 ou 500 euros avec ou sans ceinture cardio-fréquence, le modèle à lunette saphir et bracelet métal sera quant à lui vendu 550 ou 600 euros dans les mêmes conditions.

Epix : première montre intégrant une cartographie



01E0000007859863-photo-garmin-epix.jpg

Garmin complète la fenix d'un tout nouveau modèle, baptisé epix. Il troque l'écran réflectif circulaire pour un écran rectangulaire d'une diagonale de 1,4 pouce (3,5 cm), qui devient tactile.

C'est que la montre abrite 8 Go de mémoire interne et peut embarquer toutes sortes de cartes, à commencer par une carte de base du monde avec relief ombré et une carte d'itinéraires dans 44 pays d'Europe, toutes deux fournies. Mais on peut également charger la cartographie Topo Europe, pour la randonnée, City Navigator, pour le guidage urbain, ou encore BlueChart, en bateau.

Elle offre par ailleurs les mêmes fonctions que la fenix 3 et sera vendue sensiblement au même prix : 500 euros sans accessoire.

Vivoactive : une montre multisport abordable



La vivoactive enfin est une montre multisport et capteur d'activité quotidien d'entrée de gamme, une sorte de déclinaison en montre du bracelet vivofit de la marque. Si elle se contente d'une conception plus simple et moins résistante, elle maintient les fonctions de suivi de séances de marche, de course à pied, de cyclisme, de natation ou encore de golf (mais visiblement pas de ski), éventuellement associée à des accessoires ANT+, dans un boîtier plus fin (8 mm d'épaisseur pour 38 g).

Cette Garmin vivoactive sera vendue 250 euros sans moniteur de fréquence cardiaque, 300 euros avec.

01E0000007859865-photo-garmin-vivoactive.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top